Rencontre/Dédicace avec Jean-Claude Dunyach vendredi 9 août

Vendredi 9 août, à partir de 16h30, nous aurons, l’honneur, l’avantage, le Grand plaisir, et toute cette sorte de choses, de recevoir Jean-Claude Dunyach,
à l’occasion de la parution récente de son dernier roman « Trois Hourras pour Lady Evangeline » publié chez les Éditions L’Atalante.
Vous savez, Môssieur Jean-Claude Dunyach qui nous avait réalisé le ebook de notre Mille-feuille littéraire anniversaire
et avait été le premier à nous offrir une nouvelle pour celui-ci,
Le lieu où tout se croise

 

 

 

Jean-Claude DUNYACH – Trois Hourras pour Lady Évangeline – L’Atalante
Genre : SF/Space-op’

« Le Temps Incertain était l’un des plus puissants bâtiments militaires de sa catégorie. Il mit quatorze heures à mourir.
Au voisinage d’Esméralda, les rides de l’espace-Tau annoncèrent sa venue et froissèrent temporairement l’espace local. Si un quelconque caillou errant avait été assez gros pour endommager le vaisseau, il aurait été repoussé hors de portée.
Mais ce qui se tenait là était trop minuscule pour être affecté.
Du moins au début. »

« Évangeline, jeune fille de bonne famille à la conduite dévergondée, est envoyée par son père diplomate sur un planétoïde école. Mais une étrange population d’insectes en prend le contrôle. Seule Évangeline en réchappe, au prix d’une métamorphose qui la terrifie.
Cependant, à quatorze sauts-Tau de là, le bâtiment de son père est confronté à un ennemi terrifiant : un nuage de particules intelligentes dévore littéralement les vaisseaux et les colonies humaines.
Pour survivre, Évangeline et son père vont devoir accepter leurs différences et unir leurs forces. Si c’est encore possible. »

9791036000096 – 16€90 – 240 pages – 20/06/2019

L’avis de Tatakati :

Dans ce space-opera bien addictif, rien ne va plus pour les pôvres humains ! Voilà qu’ils commencent à se faire boulotter dans l’espace et sur une planète éloignée
par quelque-chose qu’on ne peut appréhender et avec laquelle on ne peut bien sûr communiquer…

« Communication ». Voilà un terme fort important à différents niveaux narratifs pour ce roman où Evangeline,
protagoniste principale à l’adolescence épineuse, va jouer un rôle déterminant dans la résolution du problème.

Mais, attention, nous ne sommes pas là dans une bluette initiatique bien-pensante.

C’est un livre qui déploie toute une palette sensorielle qui ne nous épargne rien, mais dans un style toujours aussi riche autant que clair.
Voilà, une fois de plus, de l’aventure intelligente et brillante.

La fiche de présentation de notre Jicé chez l’Atalante : L’Atalante – Jean-Claude Dunyach

Si vous aviez encore des doutes (pffff!!!!) sur l’intérêt de ce nouveau petit bijou je vous invite à aller jeter un œil sur l’entretien que lui a consacré la revue Anticipation.
« Une héroïne irritante mais héroïque, l’humanité en danger, la place des femmes dans le récit, l’avenir spatial… L’auteur nous livre le portrait de son nouvel ouvrage »
Et Jicé vous prévient : « ceux qui s’attendent à une princesse façon Disney seront déçus ! ».
Il vous explique ici pourquoi :
Anticipation-la revue.fr – Jean-Claude Dunyach – Trois hourras pour Lady Evangéline – entretien

A propos de Ktimartin

- Spécialiste du rayon Littératures de l'Imaginaire - Membre du jury du Prix Bob Morane - Ancien membre du jury du Prix Julia Verlanger - Ancien membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*