Bédéciné présente les meilleurs Comics de l’année 2015 : Partie 3, les choix de Guillaume !!

Bonjour les Amis, bonjour les Gens !!!

Cette fois nous y sommes, nous en arrivons à ma liste  des meilleurs titres de l’année 2015 qu’il s’agisse de pures nouveautés ou de suites à des séries que je considère majeures.

Il va sans dire que comme tout membre du légendaire « Bédéciné Comic-Club » mes avis seront (comme d’habitude ^^) totalement partiaux et subjectifs.  Pas la peine de vous raconter des histoires ou de louvoyer en plaçant ici des séries super-héroïques puisque très honnêtement si bon nombre d’entre elles sont très honorables il en est selon moi de bien plus bonnes et exaltantes du côtés des éditeurs indépendants.

Seul bémol peut être, le Secret Wars à paraître début janvier en France chez Panini, qui à ce jour, constitue une très belle surprise.

Ici rien que du bon voire du très bon selon moi et un ensemble de titres très différents les uns des autres que vous pourrez retrouvez aussi bien dans nos rayons VO que dans la production VF actuelle. Vous constaterez également que beaucoup des titres que je vais mettre ici en avant sont également dans les listes de Fred et Simon ( sauf les Deadpool ^^) ce qui veut bien dire que ces titres là font en ce qui nous concerne l’unanimité.

Anyway, il est plus que temps de vous livrer ma liste des meilleurs titres 2015 suite à une nouvelle méga réunion… constructive.

 

Fred O :  » Je constate avec bonheur que ta liste est très, très longue ^^ « .

Simon : « Alors que moi j’ai bien fait attention à faire cours pour ne pas saouler les gens 🙂 « .

Guillaume :  » Tu as tellement fait cours que tout ce que les gens ont retenu c’est Deadpool, Deadpool, Deadpool… »

Simon :  » C’est bien, ça veut dire qu’ils ont retenu l’essentiel ^^  »

Fred : « … ».

Guillaume :  » euh… ».

Simon :  » Ah ah ça vous coupe la chique hein ! »

Fred :  » Je me demande s’ils font des cachets pour ce que tu as, du Deadpoolicide ou quelque chose d’approchant… »

Guillaume :  » Entièrement d’accord, je file à la pharmacie en chercher un carton dès que j’ai fini de pondre ma liste 😉  »

 

Bref après cette déclaration d’amour confraternelle, il est désormais plus que temps de vous livrer ma liste des meilleurs titres de 2015 !

 

The Guillaume’s List ( Liste associant ici VF et VO)

 

 

The Twilight Children
( 3 singles en VO. Mini série en 4 épisodes en cours de parution chez Vertigo).

The Twilight Children (2015-) 001-000twiliSTK691000 The Twilight Children (2015-) 001-001 The-Twilight-Children-002-(2016)-(Digital-Empire)-001

For the first time ever, legendary comics creators Gilbert Hernandez (Love and Rockets) and Darwyn Cooke (DC: THE NEW FRONTIER) have joined forces for a surreal project unlike anything you’ve ever read before!

When a white orb washes up on the shore of a remote Latin American village, a group of children naturally poke at the strange object to see what it is. The orb explodes, leaving the children completely blind. And when a beautiful young woman who may be an alien is found wandering the seafront, she’s taken in by the townspeople, but soon becomes a person of interest to a quirky pair of undercover CIA agents, and the target of affection for a young scientist. Can they come together to prevent an all-out alien invasion and save the souls in this sleepy, seaside town?

The Twilight Children (2015-) 001-002The Twilight Children (2015-) 001-003The Twilight Children (2015-) 001-007

Mon avis : » Comme vous l’aurez peut être lu au dessus c’est la première fois que des artistes aussi immenses que Gilbert Hernandez et Darwyn Cooke s’associent et le moins que l’on puisse dire c’est que le résultat est vraiment réussi. Entre un récit intriguant marqué par une vraie fraicheur, des personnages attachants, une humanité de tous les instants, et cette atmosphère de petit village de pêcheurs sud américain qui enveloppe magnifiquement le tout, cette série toute récente me fait déjà franchement regretter qu’il n’y ait que 4 numéros prévus. Je n’ai qu’un seul souhait c’est qu’Hernandez et Cooke continuent de travailler ensemble à l’avenir !! « .

 

 

Southern Bastard
( 2 Tomes parus en VF chez Urban Comics et 2 Tomes parus en VO chez Image comics. Série en cours).
southern-bastards-tome-1img_comics_8473_southern-bastards-tome-2southerntumblr_nor7p8L2h31riu867o1_500

Scénario: Aaron Jason – Dessin: LATOUR Jason

De retour à Craw County, Earl Tubb n’a qu’une chose en tête : vider la maison du vieil oncle Buhl et repartir au plus vite de cette petite ville d’Alabama qu’il a quittée voilà 40 ans. Il suffira d’une altercation avec quelques locaux au diner du coin pour transformer ce séjour en descente aux enfers. Un enfer taillé sur mesure par Euless Boss, coach de l’équipe de football local et ennemi juré de feu le shérif Tubb, paternel d’Earl.

1southern3southernpagefinal

1423_southern_bastards_2_splash

Mon avis :  » Alors qu’il continue d’oeuvrer chez Marvel, Jason Aaron continue heureusement de s’échapper et de nous proposer un titre indépendant et incontournable selon moi ! Accompagné au dessin par Jason Latour, ces deux sudistes d’origine nous dépeignent ici justement une histoire qui a pour théâtre le sud profond américain. Un sud poisseux, un sud violent, un sud de cul terreux et de personnages haut en couleur et où le racisme ambiant et la xénophobie en général semble embaumer l’air ambiant… . Un sud où après 40 ans d’absence Earl Tubb va revenir pour le meilleur  et surtout pour le pire. Voilà un titre qui peut ressembler de prime abord à Scalped, autre série majeure scénarisée par Aaron, mais qui dès le deuxième tome va s’orienter différemment et nous entrainer avec elle dans la poussière… ».

 

 

–  Le Sculpteur ( Quelle surprise ^^)
(1 Tome en VF aux éditions Rue de Sèvres et 1 Tome chez First Second. Histoire complète)

lesculpteur9782369811244_1_75  Sculptor610yfF-huNL._SX351_BO1,204,203,200_

Un roman graphique exceptionnel ! La destinée hors du commun d’un jeune artiste new-yorkais, la grande aventure de la création et les interrogations qu’elle suscite.

David Smith consacre sa vie à l’art – jusqu’à l’extrême. Grâce à un pacte avec le diable, le jeune artiste voit son rêve d’enfance réalisé : pouvoir sculpter tout ce qu’il souhaite, à mains nues. Mais ce pouvoir hors norme ne vient pas sans prix… il ne lui reste que 200 jours à vivre, pendant lesquels décider quoi créer d’inoubliable est loin d’être simple. D’autant que rencontrer l’amour de sa vie le 11e jour ne vient rien faciliter !

sculptor-final-332

sculptor-02

Mon avis :  » Nul besoin ici d’en faire des tonnes, Fred et Simon vous ont déjà dit à quel point ils ont adoré ce titre, et je ne peux que souscrire à l’enthousiasme général tant j’ai aimé lire Le Sculpteur. Bien sur on pourrait arguer du fait que le mythe de Faust a été visité et revisité et que par conséquent l’intérêt de ce roman-graphique est plutôt limité or, contre toute attente, Scott McCloud a su écrire et dessiner un grand récit, touchant, humain, graphiquement sublime et magnifiquement réalisé. Il est des oeuvres qui dépassent le genre auquel on les associe et Le Sculpteur en est un parfait exemple. L’un des titres de l’année sans aucun doute !! ».

 

 

– Sweet Tooth
( 1/3 Tome paru en VF chez Urban Comics et 6 Tomes parus en VO chez Vertigo. Histoire complète en VO).

img_comics_9216_sweet-tooth-tome-1 sweet tooth1504088 sweettooth1150169

Dix années se sont écoulées depuis la mystérieuse pandémie qui frappa la Terre et décima la quasi-totalité de la population. De celle-ci, naquit une nouvelle espèce : mi-homme mi-animale. Gus fait partie de ces enfants hybrides dont on ignore tout, livré à lui-même depuis la mort de son père. Au cours de son voyage à travers une Amérique dévastée, Gus croisera la route de Jepperd, homme massif et taciturne avec qui il se met en quête d’un refuge spécialisé. Mais sur leur route, les chasseurs sont nombreux.

Mon avis :  » Voilà une série que j’ai eu la chance de découvrir et de lire en VO dès le premier single et qui n’aura cessé de me prendre aux tripes jusqu’à sa conclusion il y a quelques années. Une série qui m’a marqué comme peu de séries le font et dont j’ai rebattu les oreilles à bon nombre d’entre vous jusqu’à la parution Française de cette année chez Urban Comics ! Sweet Tooth est la série qui a permi à Jeff Lemire d’exploser et de devenir l’un des auteurs incontournables aujourd’hui dans le monde du Comics ( Essex County, Jack Joseph, Trillium, Green arrow, Descender que je vous présenterais dans cette même liste, Plutona ou encore Animal Man et All new Hawkeye). Ell est à mes yeux sa série référence et pour peu que son style graphique vous plaise vous ne regretterez certainement pas d’avoir tenté l’aventure. ».

 

 

– I hate Fairyland
(3 singles issues parus en VO. Série en cours et très largement rattrapable en VO chez Bédéciné 😉 ).

      IHateFairyland_01-1_362_557_s_c1  ifuckfairylandunnamed-64

Superstar SKOTTIE YOUNG (Rocket Raccoon, Wizard of Oz) makes his Image debut with an ALL-NEW SERIES! The Adventure Time/Alice in Wonderland-style epic that smashes its cute little face against Tank Girl/Deadpool-esque violent madness has arrived. In an adventure that ain’t for the little kiddies, (unless you have super cool parents, then whatever), you’ll meet Gert—a six year old girl who has been stuck in the magical world of Fairyland for thirty years and will hack and slash her way through anything to find her way back home. Join Gert and her giant battle-axe on a delightfully blood soaked journey to see who will survive the girl who HATES FAIRYLAND.

IHFL01-107f7IHateFairyland01_Preview_Page7

IHateFairyland01_Preview_Page9IHateFairyland01_Preview_Page8

Mon avis : » Jubilatoire, méchant, parodique, superbement dessiné et un goût certain pour l’humour acide et un taux d’hémoglobine qui crève le plafond, I Hate Fairyland et son héroïne Gertrude ( appelez la Gert ^^) sont totalement à éviter si vous cherchez à lire une petite bluette bucolique ;). En résumé du grand Skottie Young à la baguette et (pour rendre hommage à ce que Simon en a dit), des haches, beaucoup de haches… »

 

 

– Alcoolique
( 1 Tome paru en VF chez Monsieur Toussaint Louverture et 1 Tome paru en VO chez Vertigo. Histoire complète).

KM_C224e-20150813152956alcoholiccover9791_400x600

« Quand Jonathan A. se retrouve à l’arrière d’une voiture avec une vieille naine qui en a après son caleçon, il prend conscience qu’il a peut-être un problème avec l’alcool. Sa première cuite l’avait pourtant initié à l’éphémère magie de la bière : une potion magique qui rend plus beau, plus cool… mais qui le laisse sur le carreau. Un avertissement qui ne l’a pas empêché de mener une double vie : premier de la classe la semaine, dernier des alcoolos le week-end. Sa vie sexuelle est tout aussi erratique, mettant à mal une amitié qu’il croyait indestructible. Puis surviennent les drames, et c’est désormais l’oubli que Jonathan cherche dans les ivresses : celle de l’alcool, bien sûr, mais aussi celles de l’amour et du manque. Des plages idylliques des îles Grenadines aux caniveaux du Brooklyn en passant par un séjour merdique dans le Sud de la France, Alcoolique est le récit triste et tendre d’un homme à la recherche de lui-même. »

alcoolique_ext1Alcooliquetitle-1441154205

Alcoolique sur Europe 1.
« Une claque, un livre courageux. »

. . . .

« Comme Bukowski,
Ames a le talent de relater sans choisir,
ni travestir, en mettant au même niveau le rire,
la merde et les larmes. Le noir et blanc efficace
et contrasté de Dean Haspiel fait le reste.
Une mise à nu simple et touchante. »
Télérama

« Troublant dans le fond,
superbe dans la forme. »
Le Figaro Magazine

« Narration rythmée et impeccable.
Un livre d’une portée universelle. »
BoDoï

« Un roman (graphique) et
un personnage (romantique)
irrésistibles de sensibilité. »
Marie Claire

« Poignant et enivrant. »
Glamour

« Grand et cru. »
Madame Figaro

« Une œuvre pleine, sans artifices ni ficelles narratives,
brute et terriblement émotive. »
Bdzoom

« C’est un sentiment d’empathie bienveillante
qui prend le dessus à la lecture, un récit qui se
dévale d’une traite, aidé en cela par un trait lisible
et expressif. Une odyssée dépressive où la
tragédie côtoie la dérision.»
ZOO

« C’est glaçant de sincérité jusqu’à frôler le pathétique.
Le graphisme en noir et blanc renforce l’ambivalence
du personnage – se détruire et se soigner. »
Let’s Motiv

« Alcoolique est le roman graphique de la rentrée,
d’une bouleversante sincérité.»
Le Soir

« Le récit est d’une franchise crue et désabusée.
Pas de leçons de morale ni de complaisance.
Juste la souffrance et peut-être, au bout
du chemin, un espoir ténu. »
AFP

« Grâce à une écriture précise
et un ton faussement désinvolte, Alcoolique
offre une exploration pleine d’esprit et sans
concession de cette addiction. »
BDGest’

« Par sa sobriété et sa découpe efficace,
la mise en image de Dean Haspiel semble ouvrir
une fenêtre limpide sur cet exercice de franchise désabusée,
sans pathos, où tous les éléments de la souffrance sont réunis
à la table des souvenirs. Pas de complaisance “maudite”,
mais pas de morale non plus, dans ce récit très
bien ficelé qui explore avec candeur l’infinie
dimension de la faiblesse humaine. »
24 heures

 

 Mon avis :  » Que dire de plus après  l’immense torrent de critiques dithyrambiques qui ont accompagné la sortie de ce titre intense, puissant et à la narration splendide aussi bien dans son récit que dans son découpage. Un titre coup de poing et peut être le récit qui m’aura le plus marqué cette année. Ps : l’édition Française est particulièrement soignée et travaillée, il serait dommage de passer à côté« .

 

 

– Letter 44
(2 Tomes parus en VF chez Glénat Comics et 2 Tomes parus en VO chez Oni Press. Série en cours)

501 LETTER 44 T01[BD].indd 501 LETTER 44 T02[BD].indd

letter_44_cover Letter44tp2

Le plus grand secret d’État de l’histoire tient dans une enveloppe…

Dure journée pour Stephen Blades, le 44e président des États-Unis. Au premier jour de son investiture son prédécesseur, Francis T. Carroll, lui laisse un courrier qui va changer non seulement son propre destin, mais très probablement la face du monde. Depuis 7 ans, la Nasa a détecté une construction extraterrestre sur la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. Mais la rencontre du troisième type n’a pas encore eu lieu. Dans l’expectative de devoir combattre une invasion d’outre-espace et de pouvoir défendre l’humanité, Carroll a envoyé les troupes américaines sur tous les fronts, inlassablement, ce qui l’a rendu pour le moins impopulaire. Avait-il finalement raison de préparer la nation au désastre imminent ? Et quel sera le rôle de l’équipage du Clarke, le vaisseau d’observation envoyé vers « l’ennemi » voici trois ans déjà ?

Un récit d’action et d’aventure, mâtiné de thriller d’anticipation, construit comme une série TV à la Fringe ou X-Files.

Mon avis :  » Il s’agit ici d’un titre auquel nous avons consacré un Coup de coeur comics il y a quelques jours et que j’ai eu la chance de découvrir dès sa parution américaine. De la très bonne science-fiction avec un aspect politique parfaitement développé et imbriqué dans ce récit qui est loin de n’être qu’une rencontre du troisième type ! ».

 

 

– Trees
( 1 Tome paru en VF chez Urban Comics et 1 Tome paru en VO chez Image comics. Série en cours)

img_comics_8998_trees-tome-1 trees2 trees892660

treess892661 treespanel2

trees892662

Cela fait maintenant dix ans qu’ils ont atterri. Ils sont présents sur toute la surface du globe. Depuis, rien. Aucun contact. Ils se tiennent là, profondément enracinés tels des arbres d’une espèce extra-terrestre. Dix ans qu’ils maintiennent cette pression silencieuse sur notre monde, sur notre activité, indifférents à notre présence. Cela fait dix ans que nous avons découvert la présence d’une autre forme de vie dans l’univers, mais cette forme de vie n’a jamais reconnu notre existence en tant qu’espèce intelligente, voire vivante…

 

Mon avis : « Du Warren Ellis de retour en très grande forme !! Trees est un récit de science-fiction extrêmement intrigant et  qui prend bien soin de nous présenter les personnages qui composent cette première partie du récit. Pas de survol passager ici des protagonistes, des lieux où ils vivent et du contexte qui est le leur mais un développement soigné et particulièrement réussi. Warren Ellis nous donne à observer un monde qui est presque  » en attente » de quelque chose… comme si les éléments épars que nous sommes les seuls en tant que lecteurs à remarquer et à éventuellement assembler  pour former une vision d’ensemble n’étaient que les prémisses de cette invasion Alien étrange et singulière… ».

 

 

 

– Descender
( 1 Tome paru en VO chez Image Comics. 1er Tome en VF à paraître chez Urban Comics le 29 Janvier 2016. Série en cours)

img_comics_9533_descender-tome-1 descender03_coverDescender_02

La Galaxie se remet péniblement du traumatisme causé par l’apparition, il y a dix ans, des Récolteurs, des robots de la taille d’une planète qui préfigurèrent la révolte des machines contre les Hommes. C’est dans cet univers en pleine reconstruction, qui a depuis appris à haïr le genre mécanique, que s’éveille Tim-21. Sans le savoir, le petit droïde cache dans ses circuits imprimés l’héritage et les véritables intentions des Récolteurs. Un secret dont tous les gouvernements de la galaxie rêveraient de s’emparer.

descenderrjhmcj4ywodqa9wpfrfg5descnderl7faxcubtquxgnpvnage

descender_1_letts_06-07

Mon avis :  » Encore une fois, et à chaque fois que Jeff Lemire est à la baguette, l’univers créé est vraiment superbe et original et l’histoire qui s’y déroule ne l’est pas moins. Comme à son habitude Lemire insuffle à son personnage principal un supplément d’âme (ce qui peut paraître singulier puisque Tim-21 est un robot ^^) et met en place un récit de space-opéra fabuleux et incroyablement dessiné et colorisé par Dustin N’guyen. Tim-21 est ce que l’on appelle un petit robot de compagnie et il est absolument impossible de ne pas s’attacher très vite et très profondément à lui d’autant que son destin va totalement et irrémédiablement basculer… Descender mêle pour moi un grand récit de Science-Fiction, intriguant, enthousiasmant, et une trajectoire ainsi qu’un aspect « humain » magnifiquement racontés par deux immenses auteurs au sommet de leur art !!!  Descender est d’ors et déjà en ce qui me concerne une grande série et l’un des comics à ne vraiment, vraiment pas manquer. ».

 

 

– Deadly Class
(2 Tomes parus en VF chez Urban Comics et 3 Tomes parus en VO chez Image Comics. Série en cours.)

img_comics_8801_deadly-class-tome-1 img_comics_9253_deadly-class-tome-2

DeadlyClass-CoverB-72dpi deadlyclassdc3

deadlyclasspage2 deadly classScreen-Shot-2014-02-13-at-5.10.01-PM

Scénario: REMENDER Rick – Dessin: Craig Wes

1987, San Francisco. Marcus Lopez, fils d’immigrés nicaraguayens et SDF depuis plusieurs années, peine à trouver un sens à sa vie. Alors qu’il pense sérieusement à mettre fin de ses jours, il fait la rencontre de Saya, une mystérieuse jeune fille qui va lui ouvrir les portes de l’Académie Kings Dominion des Arts Létaux. Il découvre alors l’existence d’une école où l’on enseigne aux héritiers de l’élite financière à ériger le meurtre au rang d’art. Marcus a désormais un but dans la vie, il va tuer celui qu’il considère responsable de la mort de ses parents : Ronald Reagan.

Mon avis : » Voilà une série que j’ai découvert tardivement mais qui m’a totalement emballée !  C’est de l’ultra Fun, un découpage fabuleux et risqué, de l’action survitaminée par moments, de supers personnages, un road-trip mémorable et effectivement génial à Las Vegas et au final un comics libre et déjanté et qui ne baisse pas de niveau d’un tome à l’autre !! ».

 

 

– Harley Quinn
(1 Tome paru en VF chez Urban Comics et 3 en VO chez DC Comics. Série en cours)

harleycouvVO21555973haleycouvurbannews_illustre_1436035767_631rev-harley-3-1024x500

Scénario: Conner Amanda,Palmiotti Jimmy – Dessin: HARDIN Chad

L’ancienne psychiatre Harleen Quinzel n’est pas le genre de femme à se satisfaire d’une vie convenable et tranquille. Elle fuit la routine comme la peste et cherche par tous les moyens à faire de sa vie une aventure. Sa toute fraîche installation à Coney Island est donc l’occasion rêvée d’en commencer un nouveau chapitre ! Avec son entrée fracassante dans l’équipe locale de roller derby, l’approche de la Saint-Valentin et la découverte d’un contrat mis sur sa tête, la pétillante Harley Quinn aura beaucoup à faire.

Contient : Harley Quinn #1-8 + #0 + Secret Origins #4

HARLEY-1-1-e12fc HARLEY-1-2-a5e1b HARLEY-1-3-4f67e

Mon avis : « Condensé survitaminé d’humour, d’action et de situations totalement rocambolesques ou loufoques, le grand retour d’Harley Quinn est une totale réussite !! Que vous soyez déjà fan ou nouveau lecteur cette série entièrement dédiée à l’ancienne psychiatre de l’asile d’Arkham est un parfait point d’entrée dans l’univers déjanté d’Harley Quinn. Jubilatoire ! ».

 

 

– Sex Criminals
(2 Tomes parus en VF chez Glénat Comics et 2 Tomes parus en VO chez Image Comics. Série en cours).

img_comics_8528_sex-criminals-tome-1-un-coup-tordu    sexcriminals817312d99ee96b8ab8d5e6bda2b76fd3501 SEX CRIMINALS T02[BD].indd

Scénariste : Matt Fraction
Dessinateur : Chip Zdarsky

Un Bonnie & Clyde porté sur le sexe, mais pour la bonne cause !

Suzie a un secret. Pour elle, le sexe arrête le temps, littéralement. Jon a un problème. Il déteste sa vie, son travail et cette satanée malédiction qui le rend exactement comme Suzie. Tout devait les séparer, à part cette drôle de condition face au sexe, et pourtant… Pour la première fois dans leurs vies respectives de solitaires endurcis, ils se retrouvent… ensemble ! Et ensemble, ils vont utiliser leur don de « geler » le temps grâce au sexe pour faire ce que tout jeune couple normalement constitué ferait : dérober des banques, en commençant par celle où travaille Jon. Avec l’argent récolté, ils pourront peut-être sauver la bibliothèque de Suzie !

SexCriminals1sex-criminals-image-1

Une fable drôle, cocasse et savoureuse qui flirte avec ce mauvais esprit que l’on aime tant dans les films Jackass mais qui sait aussi divertir en faisant réfléchir. En bref, si Quand Harry rencontre Sally et Ocean’s 11 avait un fils illégitime, ce serait Sex Criminals !

Immense succès public et critique aux USA, la série a remporté les très convoités Eisner Awards de la meilleure nouvelle série et meilleure série à la San Diego Comic Con 2014, l’Harvey Award de la meilleure série la même année, et a été par ailleurs élue meilleure nouvelle série par le quotidien USA Today et le comics de l’année par le prestigieux Time Magazine !

SexCriminals0032013DigitalDarkness-Empire019_zpsf69afe99sexcriminals01-17

Mon avis :  » Série totalement atypique et débridée avec un dessin très cartoony et des couleurs vives et chatoyantes, Sex Criminals est totalement unique en son genre, cocktail d’humour, de sexe et d’action qui ( comme vous l’aurez lu plus haut) nous ramène aux grandes heures des Bonnie & Clyde ou autres Thelma et Louise. L’édition Française fait d’ailleurs la part belle à cette série en nous la proposant dans un format cartonné très joli et légèrement plus grand que l’édition originale. En bref une série à ne pas mettre dans toutes les mains mais qui vaut vraiment que l’on s’y attarde ! » .

 

Voilà donc pour cette dernière liste des meilleurs titres de l’année où j’aurais pu également rajouter bon nombres de comics géniaux tels que Nowhere Men, Birthright, les suites de Preacher, Transmetropolitan ou encore Saga mais il s’agit là de séries dont nous vous avons déjà beaucoup parlé donc autant vous présenter d’autres titres 😉

Encore une fois tous les titres cités ici sont bien évidemment disponibles dans leurs versions françaises et/ou américaines chez Bédéciné !!!

Nous vous souhaitons à tous de très bonnes fêtes de fin d’année et vous donnons rendez-vous l’année prochaine avec un programme de parutions qui va en faire saliver plus d’un !!

Guillaume.

Ps : J’aurai pu aussi parler de Huck mais je pense que Fred O. aurait piraté mon article… ^^

 

A propos de Guillaume C.

- Spécialiste du rayon Comics - Scénariste de bande dessinée à ses heures perdues ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*