Nouveautés au Rayon SFFF – Mai 2018 – Premier Fourgon

Ah ! Enfin on peut appliquer « Jouli » à ce mois de mai. Du Souleil ! Voui ! Vous allez donc pouvoir savourer vos lectures en terrasses ou dans vos jardinets mes p’tit(e)s poulettes/poulets.
Elle est belle, elle est fraîche ma SFFF !

Johanna SINISALO –  Le Reich de la Lune – Actes Sud – Coll. Exofictions – Traduit du finnois par Anne Colin du Terrail
Genre : SF/Uchronie 
« Après le suicide de Hitler, une poignée de dignitaires nazis se sont réfugiés dans une base en Antarctique. De là, ils ont embar­qué à bord de fusées pour rejoindre un complexe souterrain sur la Lune. Depuis, les nazis et leurs descendants planifient méticu­leusement leur revanche en attendant leur heure. Objectif : re­conquérir la Terre. Obnubilés par leurs préparatifs guerriers, ils sont passés complètement à côté de la révolution numérique. Et lorsqu’une fusée américaine se pose sur la Lune en 2018, ils découvrent avec stupéfaction le téléphone portable de l’un de ses occupants. Persuadés que cet outil magique va leur permettre de finaliser le Götterdämmerung – la machine de guerre censément la plus puissante de tous les temps –, ils envoient une délégation d’espions sur Terre pour s’emparer de la nouvelle technologie. Mais la mission part en vrille : la mondialisation et la génération 2.0 sont passées par là et le monde que découvrent ces nazis “lunaires” endoctrinés jusqu’à la moelle ne correspond pas du tout à ce qu’ils ont appris en cours d’histoire…
Reprenant et développant l’idée originale qui a guidé le scénario du film Iron Sky, Johanna Sinisalo signe une uchronie délicieusement barrée, joyeusement rocambolesque et délibérément grinçante.
9782330104504 – 23€ – 384 pages – 14,5X24cm

Richard ELY – Secrets des plantes sorcières – Au bord des Continents
Genre : Herboristerie illustrée 
« Des recettes à base de plantes et d’herbes aux pouvoirs magiques afin de préparer des potions, des enchantements, des philtres d’amour, des poisons, des onguents et des talismans, dans la tradition des sorcières. »
9782370510495 – 19€95 – 190 pages – 26X20cm – relié cartonné – Illustré par Charline

Charles YU – Super-héros de troisième division – Aux Forges de Vulcain – Trad. Aude Monnoyer de Galland
Genre : Nouvelles /Transfiction
« Avec ce recueil de nouvelles, Charles Yu se révèle comme une des voix nouvelles et originales de la littérature américaine. Créateur de fables mêlant culture geek et échos de Kafka, il se fait l’explorateur de de notre vie moderne, et de ses rôles impossibles : héros, mère, époux – dans un mélange unique de mélancolie et d’humour.
La nouvelle Super-héros de troisième division a reçu le Prix Sherwood Anderson Fiction en 2004. »
9782373050417 – 16€ – 172 pages – 14X20,5cm

N’ayant pas été plus que ça convaincue par Guide de survie pour le voyageur du temps amateur j’ai pourtant souhaité me plonger dans ce recueil avec un œil neuf. Bien m’en a pris ! Comme Ken LIU avec Ménagerie de papier, Charles YU distille une singularité et un intimisme dans ses histoires tout en nous laissant goûter leur universalité. Les jeux de décalage avec le réel pour chacune des nouvelles tombent à chaque fois pile/poil pour vous faire ressentir ce délicieux frisson d’étrange étrangeté à même de vous faire accepter des constats de relations parfois bien amères…

Paul BONNER – Au fin fond des forêts, l’art de Paul Bonner – Carabas – Trad. David Calvo
Genre : Illustration Fantasy
« Artbook qui présente l’oeuvre de Paul Bonner, figure incontournable de la fantasy, depuis ses orcs pour Warhammer jusqu’à ses peintures pour Ragnarok. »
9782351009765 – 29€95 – 176 pages – Première édition Carabas en 2007

Céline MALTÈRE – Les Vaniteuses – La clef d’Argent – Coll. KhRhOnyk (Chroniques merveilleuses et terrifiantes des royaumes de l’imaginaire)
Genre : Fantasy
« Katarina Toque passe son temps dans ses cuisines, massacrant la faune alentour. Le meurtre de sept louveteaux modifie sa vision du monde: elle, que tourmentent le regret du passé et la peur de vieillir, décide de transplanter son château sur les rives de la Baltique et de changer radicalement de vie. Secondée par un homme-loup et les fils d’Og, géants bibliques, elle transforme son rapport aux bêtes en instaurant dans son royaume des préceptes végétariens, et elle engage un combat terrible contre le pire ennemi des hommes: le Temps. Mais par où faut-il l’attaquer? La lutte sera-t-elle vaine?…
Les Vaniteuses, réflexion sur le temps qui passe et les liens homme/animal, est le deuxième volet du Cycle de Goth, trilogie romanesque qui raconte l’histoire de trois sœurs souveraines. »
9791090662490 – 15€ – 308 pages – 11X17,5cm

lire le premier chapitre de « Les Vaniteuses »

Jacques ABEILLE – Les Jardins statuaires – Cycle des Contrées Tome 1 – Gallimard – Coll. Folio SF
Genre : Fantasy atypique – Récit d’aventure et de voyage, conte initiatique et fable philosophique. Nourri à la fois des surréalistes et de la littérature populaire
«En vérité je ne sais d’où ces statues tiennent cet air de présenter chacune à sa manière une déchirure profonde, et secrète, mais comment n’en serait-on pas touché ? »
« À une époque indéterminée, un voyageur parcourt un monde mystérieux où, dans des domaines protégés par de vastes enceintes, les hommes cultivent des statues… Inlassablement, les jardiniers plantent, soignent et transplantent les pierres. S’ils acceptent de guider l’explorateur dans leur étrange contrée, lui disent-ils tout des règles de leur société ?
À la fois récit d’aventure, conte initiatique et rêve éveillé, Les jardins statuaires fascine par son ampleur et évoque les œuvres de J. R. R. Tolkien ou d’Ursula Le Guin. Tapuscrit égaré, malchances et incendies ont concouru pendant trente ans à l’occultation de ce roman sans équivalent dans les lettres françaises. »
9782072753428 – 8€90 – 576 pages – 10,8X17,8cm – Première édition chez Flammarion en 1982

Jacques ABEILLE – Le Veilleur du jour – Cycle des Contrées Tome 2 –  Gallimard – Coll. Folio SF
Genre : Fantasy atypique
« Barthélemy Lécriveur est un homme sans mémoire et sans passé. Venu du pays des Hautes Brandes, il rejoint la ville de Terrèbre dans l’espoir de pouvoir embarquer vers les îles. Mais une fois dans la capitale de l’Empire, alors menacée par l’invasion de barbares, il rencontre une serveuse ensorcelante qui l’amène à changer tous ses projets. Il se retrouve ainsi mis en relation avec une société d’archéologues à la recherche d’un gardien pour un entrepôt vide, un mystérieux bâtiment bordé d’un cimetière laissé à l’abandon. Barthélemy est convaincu que ce lieu sert à des activités clandestines mais, irrésistiblement attiré par son étrangeté, il accepte le poste.
Le pouvoir visionnaire de Jacques Abeille dans Le veilleur du jour justifie le rapprochement fait par la critique avec les œuvres de Gracq, de Le Guin, de Tolkien. »
9782072753473 – 9€40 – 624 pages –  10,8X17,8cm – Première édition chez Flammarion en 1986

Martha RANDALL – L’Épée de l’hiver – Gallimard – Coll. Folio SF – Trad. Nathalie Serval
Genre : Fantasy 
« Après avoir longtemps régné en tyran sur la puissante et glaciale province de Jentesi, Gambin est sur le point de mourir et prend un malin plaisir à ne pas désigner son successeur parmi ses héritiers. Intrigues et complots vont bon train et des jours sombres menacent le pays de Cherek. Lyeth, la messagère personnelle de Gambin, attend, elle, avec impatience, la mort de son seigneur pour être ainsi délivrée de son serment d’allégeance envers lui. Mais sa rencontre avec Emris, un jeune orphelin, va la plonger, malgré elle, au cœur du danger.
L’épée de l’hiver est un roman de fantasy subtil, décrivant, par touches légères, un monde original et des personnages d’une grande richesse. »
9782072700965 – 8€30 – 384 pages – 10,8X17,8cm – Première édition chez OPTA, au C.L.A., en 1986

Ann LECKIE – La Miséricorde de l’Ancillaire – Les chroniques du Radch Tome 3 – J’ai Lu – Coll. Science-Fiction – Trad. Patrick Marcel
Genre : SF  
« À peine revenue, la paix sur la station Athoek est menacée par la découverte d’un individu qui ne devrait même pas exister – un ancillaire d’un vaisseau censé avoir disparu de l’espace du Radch depuis des millénaires. L’arrivée d’un nouveau traducteur des étranges Presgers, et surtout celle, imminente et lourdement armée, d’Anaander Mianaai, l’autorité suprême de l’empire en guerre contre elle-même, pourraient bien entraîner le Radch tout entier dans une guerre civile sans précédent. »
9782290111451 – 7€80 – 384 pages – 11,3X17,8cm – Première édition chez J’ai Lu, en Nouveaux Millénaires, en 2016

Stefan PLATTEAU – Dévoreur – Le Roi cornu – Cycle Les Sentiers des Astres – J’ai Lu – coll.
Genre : Fantasy  
« Vidal Silarius, brave éleveur d’ânes des monts de soufre, est un bon père et un camarade fidèle. Mais lorsqu’un astre s’embrase au-dessus de sa demeure, l’homme se met peu à peu à changer, sous les yeux horrifiés de ses enfants et de son amie Aube. La lumière néfaste du Dévoreur est en train d’accoucher d’un monstre… Jusqu’où Aube est-elle prête à aller pour le ramener parmi les humains?
Conte sanglant dont la puissance d’évocation symbolique n’a d’égal que la justesse stylistique, Dévoreur, ici précédé du Roi cornu, nous conduit vers des lieux inexplorés de l’univers des Sentiers des astres. »
9782290155301 – 7€90 – 11,3X17,8cm – Première édition chez Les Moutons électriques (bibliothèque Voltaïque) en 2015 pour Dévoreur et chez les Moutons électriques (Tirage limité) en 2017 pour les deux textes.

Anne ROBILLARD – Salamandres – Les Chevaliers d’Antarès Tome 5 – Michel Lafon
Genre : Fantasy  
« Avec Sierra, Wellan se rend chez les Salamandres afin de découvrir si elles sont aussi délirantes que le prétendent les autres divisions. Il sera bien surpris…
De leur côté, Azcatchi et Sage viennent en aide aux Deusalas qui, malgré leur petit nombre, se préparent à affronter l’armée du panthéon d’Achéron.
Recherchée par Javad, Maridz ne pense plus qu’à fuir la cité céleste et retrouver la petite fille qu’elle a dû abandonner chez les humains pour la sauver de la destruction qui menace leur monde. Mais ce n’est pas sur Maridz que le dieu-rhinocéros finira par mettre la main…
À la forteresse d’Antarès, l’enquête sur le meurtre de la haute-reine se poursuit en attendant que la jeune Camryn soit retrouvée : elle seule connaît le nom de l’assassin.
Si les sorciers ont juré de ne pas intervenir dans les querelles des humains, Olsson décide de favoriser les Aculéos… »
9782749936215 – 15€95

Terri WINDLING – Epouse des Bois – Les Moutons électriques – Trad. Stéphan Lambadaris
Genre : Fantasy  
« Maggie Black est écrivain, auteur d’études sur des poètes. Elle apprend qu’un de ses plus anciens correspondants, David Cooper, vient de mourir en lui laissant tous ses biens en héritage. Maggie décide d’aller s’installer dans l’ancienne maison de Cooper, pour enfin s’atteler à la rédaction d’une biographie du grand écrivain. Mais elle n’avait pas prévu que Cooper habitait en plein désert, dans les montagnes de l’Arizona (près de Tucson). Là, la vie n’a pas le même rythme qu’ailleurs. Les choses sont plus pures, les formes plus essentielles, les mystères plus profonds…
Pourquoi Cooper est-il mort noyé dans un lit de rivière asséché ? Pourquoi des coyotes rôdent-ils autour de sa maison ? Qui est l’étrange fille-lapin qui s’abrite sous les grands cactus ? La magie de ces collines désertiques est puissante, Maggie Black devra prendre garde à ne pas y perdre la raison — ou la vie.
Incontournable éditrice de la fantasy, l’Américaine Terri Windling signa avec ce roman l’un des chef-d’œuvres du genre. Combinant les créatures étranges des illustrations de Brian Froud (le roman a été inspiré par la toile reproduite en couverture de ce grand peintre anglais, spécialiste des fées) avec les abords du désert d’Arizona, Windling nous parle d’une région originale pour la fantasy. Création artistique, amour des mots et de la musique, beauté de la vie et dangers des mythes : une œuvre majeure. »
9782361834586 – 25€ – 320 pages – 17X21cm – Edition Collector reliée cartonnée, demi toilée (tirage 1000 exemplaires) – Première édition Les Moutons électriques en 2010

Prix Mythopoeic 1997

Mervyn PEAKE – Gormenghast – Omnibus – Trad. Patrick Reumeaux/Bernard Hœpffner/Gilberte Lambricks – Préfaces de Michael Moorcock et Jacques Baudou.
Genre : Fantasy (« Un monument de la littérature de l’imaginaire, une œuvre culte à redécouvrir »)
« Dans le château de Gormenghast, aux proportions si démesurées que des parties entières restent inexplorées, vit la famille Tombal : lord Tombal, comte d’Enfer, neurasthénique et plongé toute la journée dans les livres de sa bibliothèque, Lady Tombal, la comtesse, qui se partage entre ses chats et ses oiseaux, leur fille Fuchsia, adolescente solitaire et imaginative, d’autres membres et pléthore de notables et gens de maison, tous plus pittoresques, voire grotesques, les uns que les autres. Ce petit monde est régi par des rites et des traditions immuables et compliqués. L’histoire commence alors que naît Titus, 77e comte d’Enfer, dans l’indifférence générale. Parallèlement, le jeune Finelame s’échappe des cuisines où il était commis ; malin et manipulateur, il investit peu à peu le château et va en briser l’équilibre précaire, par l’incendie de la bibliothèque tout d’abord, qui va mener le comte à la folie, puis à la mort.
C’est dans cet univers déconcertant, baroque, halluciné et presque maléfique que grandit Titus, qui s’accommode de plus en plus difficilement du cérémonial du protocole et rêve du monde extérieur, lui qui ne connaît que le château. Le dernier volet, Titus errant, le voit fuir Gormenghast et partir à la découverte d’un ailleurs qui lui est complètement étranger et dont il est exclu. »
9782258107748 – 31€50 – 1024 pages – 13,2X19,8cm – Titus d’Enfer (1946) – Titus dans les ténèbres (nouvelle, 1956) – Gormenghast (1950) – Titus errant (1959)

Katie KAHN – S’accrocher aux étoiles – Pocket – Coll. Best – Trad. Marie Hermet
Genre : SF dystopico-romantique 
« 90 minutes : c’est ce qu’il leur reste d’oxygène. Et le temps qu’il leur reste pour survivre, pour s’aimer, pour tout se dire. Suite à une sortie spatiale ratée, Carys et Max ne sont plus que deux corps à la dérive. En sursis. Quelque part sous leurs pieds : une planète où il est interdit d’aimer. Qui a fait d’eux des rebelles. Tout en cherchant à rejoindre, à toute force, leur vaisseau, les deux amants se remémorent leur histoire, s’accrochent à leur rêve, main dans la main au milieu des étoiles. »
9782258107748 – 7€50 – 10,8X17,7cm – Première éditions Super8 en 2017

Ah, mais que voila un roman tout à fait honorable ! Bien au-delà que ce que laisserait présager la mention « Entre La La Land et Gravity » de cette édition Pocket (qui a d’ailleurs choisi de le publier en collection Best plutôt qu’en collection Science-fiction). Ce n’est pas qu’une petite bluette.
Futur indéterminé. U.S.A. à genoux. Moyen-Orient désertifié. L’Europia (qui inclut la Russie, et plus bizarrement l’Australie) a su tirer ses marrons des feux guerriers et prospère en une utopie pour peu que vous vous pliiez aux règles.
Plus de nationalisme. Chaque territoire est renommé « voïvode » suivi d’une numéro et vous en changez tous les trois ans (la Relève), histoire de favoriser le brassage multiculturel (vous êtes tenu d’apprendre 5 langues).
Vous êtes responsable de vos propres actes comme tout citoyen.
Ni dieu, ni roi, ni nation !
On donne ainsi ses meilleures années à la communauté et on attend sagement l’âge de 35 ans pour se fixer en couple, fonder une famille et cesser la transhumance…
Mince alors, Max n’a que 23 ans et,  magasinier dans le supermarché de ses parents (après avoir appris la cuisine auprès des meilleurs chefs lors de ses précédentes relèves) il traîne son ennui jusqu’à ce qu’il tombe sur une chouette pilote de l’Agence spatiale ! Coup de foudre.
Le roman passe du présent de ses deux protagonistes cherchant une solution à leur mort annoncée, à leurs passés individuels et communs décrivant cette société pleine de bonnes intentions pour le bien commun, mais faisant l’abstraction fatale de la liberté et du choix de quand aimer… 

 S’accrocher aux étoiles La bande annonce de Super 8 éditions

Le Point POP Hors-série  – Le Seigneur des Anneaux – Mythes et origines – Illustré par John HOWE
Genre : Bel ouvrage d’études de différents points d’un univers mythique de la Fantasy
« Partez sur les traces de Tolkien, au cœur de l’œuvre la plus riche et la plus complexe du XXe siècle !
Après le succès de ses hors-séries « Disney » et « Harry Potter », Le Point Pop s’aventure en Terre du Milieu pour un voyage épique à la suite de l’écrivain le plus inventif et le plus passionnant de sa génération. Si la culture pop est ce qu’elle est aujourd’hui, c’est parce que Tolkien nous a ouvert les portes d’un royaume infini, fait de Littérature et d’Histoire, de Philosophie, de Poésie…  et de Plaisir !
Il y a donc beaucoup de tout cela dans ce numéro d’autant plus collector qu’il bénéficie des superbes dessins de John Howe, célèbre illustrateur de Tolkien et directeur artistique des films de Peter Jackson, qui les a réalisés spécialement pour nous. Les grands spécialistes français et anglo-saxons du genre ont également participé, mettant leur expérience et leurs lumières au service de cette expédition. Avec eux, on explorera les secrets de l’origine de Gandalf (dont le premier portrait, aux côtés d’un chamois, est pour le moins surprenant), la géopolitique du mal, le double je de Gollum  (qui cultive une parenté avec les dragons) ou encore les principes linguistiques de l’Elfique, à appliquer en mots-croisés ! Prêt à saisir votre bâton et à prendre la route ? »
3781955807902 – 7€90 – 100 pages – 21,5X27,5

Emily St JOHN MANDEL – Station Eleven – Rivages Poche – Coll. Bibliothèque étrangère – Trad. Gérard De Chergé
Genre : Dystopie pré et post-apo’ mélancolique
« Dans un monde où la civilisation s’est effondrée suite à une pandémie foudroyante, une troupe d’acteurs et de musiciens nomadise entre de petites communautés de survivants pour leur jouer du Shakespeare. Un répertoire qui en est venu à représenter l’espoir et l’humanité au milieu de la désolation.
Finaliste du National Book Award aux Etats-Unis, ce roman fera date dans l’histoire de la littérature d’anticipation.
500 000 exemplaires vendus en Amérique du Nord, 150 000 dans les îles Britanniques.

« Profondément mélancolique, mais magnifiquement écrit, et merveilleusement élégiaque. » George R. R. Martin
« Mandel est capable de faire ressentir l’intense émotion d’existences fauchées par une époque terrible. » The New York Times
9782743642006 – 9€ – 550 pages – 11X17cm – Première édition Rivages en 2016

A propos de Ktimartin

- Spécialiste du rayon Littératures de l'Imaginaire - Membre du jury du Prix Bob Morane - Ancien membre du jury du Prix Julia Verlanger - Ancien membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*