Nouveautés au Rayon SF & Cie

Hop ! Hop ! Elle est toujours fraîche ma SF, toujours beau mon Fantastique et je te raconte pas combien ma Fantasy est chouquette. Viendez donc faire ton marché Gentil Lecteur (et Gentille Lectrice)

talulla

Glen DUNCAN – Talulla – Denoël – coll. Lunes d’Encre – Trad. Michelle Charrier
Genre : Fantastique lycanthrope
9782207110478 – 23€50

Fenris m’tripote ! Je n’avais point encore eu l’occasion de vous dire combien Le Dernier loup-garou, du même, donc, Glen DUNCAN, m’avait plu. Fi des adolescenteries romanesques (qui peuvent aussi avoir leurs charmes, mais, bon…), Le Dernier loup-garou est un roman particulièrement adulte par son côté introspectif pourtant jamais pesant tout en laissant aussi la part belle à l’action.

Talulla en est dons la suite. Attention, pour ceux qui n’ont pas encore lu Le Dernier loup-garou, la 4ème de couv peut vous gâcher la surprise (« spoiler » en franglais…. pffff!).

« Talulla Demetriou tu as été très (pause) très (pause) vilaine.
Après la mort violente de son amant Jacob Marlowe, qui se considérait comme le dernier loup-garou, Talulla, enceinte, s’est réfugiée en Alaska. Où elle vit loin de tout, sous la protection de son familier, Cloquet.
Attaquée par un petit groupe de vampires alors même qu’elle est en train d’accoucher, Talulla, grièvement blessée pendant l’assaut, voit son fils lui être enlevé.
Quelques jours plus tard, de nouveau sur pied, elle se renseigne sur ses agresseurs : les disciples de Remshi, une secte vampirique qui attend le retour de son messie, le plus vieux et le plus puissant de tous les vampires. Ce que la mère veut – retrouver son fils –, c’est la louve en elle qui va s’en charger.
Glen Duncan a connu un succès mondial, tant commercial que critique, avec Le Dernier Loup-Garou. Talulla en est la suite, menée à un rythme d’enfer. »
Je ne sais pas en ce qui vous concerne, mais moi ça me donne bien envie de la lire cette suite.

       Pis tiens, je ne résiste pas au plaisir de vous montrer la trombine du Sieur Glen Duncan, belle tronche de beau Lycan, n’est-il pas ? Il est.

Et lisez donc aussi Moi, Lucifer, toujours du même. On vous en a touché deux mots y’a pas longtemps.

Gabriel FERAUD – Les Princes d’Ashora – Editions le Grimoire –  Coll. Mille Saisons
Genre : Fantasy
9791092700015 – 21€
« Dans tout le Dashan, il n’est pas de guerrier plus redouté que le légendaire Munde Shayapan, capable d’affronter les pires dangers, d’accomplir les quêtes les plus désespérées. Le Champion du Maharadjah parcourt les royaumes de son maître pour y faire régner un ordre et une justice immuables. Nul ne saurait s’opposer à sa volonté et il accomplit son devoir, son Dharma, avec une rigueur impitoyable. Alors qu’aucune armée ne menace, qu’aucune flotte ennemie ne se dessine dans le lointain, on supplie le Héros de Bélyotora de se rendre auprès du Radjah Tagor Ashora pour mettre fin au terrible malheur qui frappe son peuple. Un Démon sanguinaire rôderait-il dans les rues de la fière cité d’Ashora ? Sabre au poing, Munde Shayapan va se retrouver seul face au péril suprême : la colère des Dieux. »

Philip K.DICK – Les Pantins cosmiques – J’ai Lu – coll. Fantastique  – Trad. Jean-Luc Estèbe
Genre : Transgenre
9782290033531 – 6€

4ème de couv de l’édition française d’origine en 1984 en Futurama Superlights aux Presses de la Cité :
« Millgate, Virginie. Un trou perdu au fond des Appalaches. Quelques bars, quelques boutiques qui s’échelonnent le long de la grand-rue… Une petite ville tranquille, confite dans ses habitudes, où rien ne semble devoir changer. Jusqu’au jour où c’est la réalité elle-même qui bascule.
Dans un roman où le fantastique le dispute à l’horreur, Philip K. Dick fait passer le souffle des grand combats cosmiques ici même, à notre porte.
Terrifiant. »

involution

Johan HELIOT – Involution – J’ai Lu – coll. Nouveaux Millénaires
Genre : SF
9782290060032 – 13€
« L’AMAS – pour Anomalie Magnétique de l’Atlantique Sud – préoccupe les scientifiques du monde entier : si ce qu’enregistrent les instruments de mesure est avéré, on a peut-être affaire à un phénomène géophysique d’une ampleur inégalée depuis l’extinction des dinosaures. Les villes du continent sud-américain sont les premières à en percevoir les effets : à São Paulo, tous les appareils de communication commencent à se dérégler. Pas de chance pour Vincent, un Français qui vient juste d’être embauché par Globo, le nouveau géant brésilien de l’internet mondialisé ; ni pour Chloé, son ex, venue avant lui au Brésil pour fuir leur relation moribonde. C’est même encore pire pour la jeune femme : responsable du projet de forage pétrolier le plus ambitieux jamais conçu, elle se trouve aux premières loges pour assister à l’Apocalypse…
Entre drame personnel et scénario catastrophe, Johan Heliot s’inscrit avec Involution dans la droite lignée d’auteurs américains comme Greg Bear ou Stephen Baxter, à qui il emprunte ce savant mélange de rigueur scientifique et d’imagination débordante. Il y injecte en outre une dose massive de l’humanisme qu’il cultive depuis la parution, au tournant des années 2000, de son premier roman : La Lune seule le sait.

Sophie JOMAIN – Les Anges mordent aussi – Félicity Atcock T1 – J’ai Lu – coll. Darklight
Genre : Bit-lit (mais l’auteure préfère qu’on dise fantasy urbaine avec romance dedans)/ humour
9782290072424 – 6€90
« J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. »
Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

M’ame Sophie Jomain sur son blog : http://www.sophiejomain.com/
« Ce premier volet édité chez J’ai lu a été sensiblement retravaillé, il a été habillé différemment, mais il est toujours garanti 100% déjanté ! Et je tiens à dire un grand merci à Cécilia Correia pour son illustration de couverture que j’adore ! Tu assures, mon Pimousse !
Felicity Atcock vous souhaite la bienvenue dans sa seconde maison qui accueillera bien volontiers les lecteurs de la première heure l’ayant suivie et poussée jusque-là ! Merci à vous tous ! »
et
« Mâtiné d’érotisme, « Les anges mordent aussi » n’est pas, a priori, destiné au public adolescent. Cependant, pour les jeunes lecteurs avertis, l’écriture est légère et leur permettra de passer un moment de pure rigolade. Pour vous donner un élément de comparaison, » Les anges mordent aussi », c’est un bit-lit/chick-lit du style de la « Communauté du sud »….

Jacques BARBERI – Cosmos factory – Le Crépuscule des chimères T2 – La Volte
Genre : SF
9782917157671 – 18€
« A des éons de la Miskatonic en Nouvelle-Angleterre(planète Terre), par-delà le monde de Nodens et l’univers charnière de Yahvé, existe une prison qui s’étend sur des milliards d’années-lumière.     Sa porte est sur le point de céder. Croyez-en ceux qui savent, la panique est toute indiquée ! L’esprit humain ne saurait décrire l’entité innommable libérée de cette immensité… Quelques centaines de mondes vont d’ailleurs être rayés de la carte.
Les anciens dieux qui ont construit la prison cyclopéenne pourraient peut-être empêcher ce drame. Encore faudrait-il dénicher un kassakaapimies, le seul être vivant capable d’abattre la Porte du monde où ils se terrent, dans les bas-fonds des origines. Au coeur de l’Anamorphovers. L’enquête est à la mesure du cosmos : effarante, prodigieusement ! »

 

A propos de Ktimartin

- Spécialiste du rayon Littératures de l'Imaginaire - Membre du jury du Prix Bob Morane - Ancien membre du jury du Prix Julia Verlanger - Ancien membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire

2 commentaires à propos de “Nouveautés au Rayon SF & Cie”

  1. Rétroliens : Nouveautés au Rayon SF & Cie | Libra...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*