Nouveaux arrivages au Rayon SF & Cie – Septembre 2018 – 3ème bouquet

 

 

Ouh lala ! Le Grand Retour du Lapin Blanc/Tatakati qui court après tous ces éditeurs qui n’en finissent pas de déverser leur manne avant que j’aie eu le temps de dire ouf !
donc, désolée mes poussinettes/poussinets mais je n’en ai point encore fini avec les parutions de septembre
à vous montrer !
Les paris sont ouverts : « Parviendra-t-elle à combler son retard d’ici les Fêtes de fin d’année ?… »

Collectif (Jeanne A. DEBATS) – Les Utop’ Jeunesse 18 – ActuSF – coll. Trois souhaits
Genre : Nouvelles SF jeunesse  
« Entrez dans des univers merveilleux… Celui dans lequel une soeur se fait pousser une nouvelle main pour pouvoir la greffer à son frère qui a perdu la sienne. Ou alors rêvez avec une jeune fille malade de Tazenn, un étalon d’une colonie de chevaux sur une planète autour d’Altaïr. Ou partez au Groenland sur le chantier de construction d’un pas de tir pour un futur vaisseau spatial… »
« Destinée aux jeunes lecteurs et dirigée par Jeanne-A Debats, cette anthologie des Utopiales va vous emmener à la découverte de textes fabuleux, plus ou moins loin de notre Terre, mais toujours très près de nous… »

  • Jeanne-A Debats – Préface
  • Sylvie Lainé – Mélomania
  • Danielle Martinigol – Crève-Horizon
  • Sylvie Denis – Sans but ni fin ni port d’attache
  • Nils Bouchet – Un programme sachant tuer
  • Louane Roland – Nouvelle mode
    9782366299519 – 5€ – 144 pages – 20/09/2018

Tanguy MANDIAS – Sangs d’Encre – Doggy Bags – Ankama éditions Label 619
Genre : Nouvelles illustrées / Fantastique & Horreur hommage aux pulps et comics d’horreur des années 50
« DoggyBags : Sangs d’encre est le tout premier recueil de nouvelles du Label 619 ! 21 récits inédits sont à découvrir, tous illustrés par une grande variété d’artistes déjà connus du Label 619 (Mathieu Bablet, Da Coffee Time, Jérémie Gasparutto, Atsushi Kaneko, Jim Mahfood, Neyef, Thomas Rouzière, RUN, Loïc Sécheresse, Guillaume Singelin, Sourya, Tarmasz, Tony aka Chick et Yuck »
9791033508861 – 13€90 – 288 pages – 17x24cm – 21/09/2018

Bernard WERBER – La Boîte de Pandore – Albin Michel
Genre : Esotérico-SF
« Il y a peut-être plusieurs personnalités cachées en vous. Savez-vous qui vous êtes vraiment ? »
« René Toledo, professeur d’histoire, assiste à un spectacle d’hypnose au cours duquel il est choisi dans le public pour participer à une séance. Il se retrouve alors projeté dans ses vies précédentes et se demande s’il peut influer sur les événements. »
9782226438393  – 22€90 – 15,5×22,5cm – 26/09/2018

la bande annonce de La Boîte de Pandore

extrait de La Boîte de Pandore

 

Alors, le Gros Morceau, ce mois-ci, c’est l’arrivée d’Albin Michel Imaginaire avec, à la barre, Gilles DUMAY qui a laissé les rênes de Lunes d’ encre chez Denoël à Pascal GODBILLON (déjà en charge de Folio SF).

https://www.facebook.com/232081107451538/videos/2274458232783440/

 

Peter H. FLANNERY – Mage de Bataille tome 1 – Albin Michel – Coll. Albin Michel Imaginaire – Trad. Patrice Louinet
Genre : Fantasy 
« Falco Danté est un gringalet dans un monde en guerre peu à peu conquis par l’armée infernale des Possédés. Pire, Falco est méprisé, mis à l’écart, à cause de son père qui fut un immense mage de bataille avant de sombrer dans une folie meurtrière. Alors que la Reine tente de rassembler toutes les forces armées pour repousser les Possédés, Falco prend une décision qui va l’amener aux marges du désespoir : il va entrer à l’académie de la guerre, une école d’excellence pour les officiers. Là, il devra surmonter ses doutes, ceux de ses amis et même ceux de la Reine.
Le monde brûle ; seul un mage de bataille pourra sauver ce qu’il en reste. Falco réussira-t-il à libérer son pouvoir, à invoquer un dragon à sa mesure ou succombera-t-il à la folie… comme son père ?
Porté par son héros meurtri, condamné à se dépasser face au mal absolu, Mage de bataille a rencontré un formidable succès dans les pays anglo-saxons. »
9782226435774 – 24€ – 544 pages – 14×20,5cm – 26/10/2018

 

Bennet R. JACKSON – American elsewhere – Albin Michel –  Coll. Albin Michel Imaginaire – Trad. Laurent Philibert-Caillat
Genre : Frileur fantastique horrifique
« Veillée par une lune rose, Wink, au Nouveau-Mexique, est une petite ville idéale. À un détail près : elle ne figure sur aucune carte. Après deux ans d’errance, Mona Bright, ex-flic, vient d’y hériter de la maison de sa mère, qui s’est suicidée trente ans plus tôt. Très vite, Mona s’attache au calme des rues, aux jolis petits pavillons, aux habitants qui semblent encore vivre dans l’utopique douceur des années cinquante. Pourtant, au fil de ses rencontres et de son enquête sur le passé de sa mère et les circonstances de sa mort (fuyez le naturel…), Mona doit se rendre à l’évidence : une menace plane sur Wink et ses étranges habitants.
Sera-t-elle vraiment de taille à affronter les forces occultes à l’œuvre dans ce lieu hors d’Amérique ? »

«  »American Elsewhere » est un roman cinématographique. « American Elsewhere », c’est le cauchemar lovecraftien de Stephen King filmé pour moitié par Quentin Tarantino et pour l’autre par David Lynch. American Elsewhere, c’est vous au volant d’un V8 surchargé traversant pied au plancher un putain de bled dans le sud des états-unis, filant droit vers la dernière frontière de cet univers, et vous vous dites en regardant le gros calibre posé sur le siège passager que tout va bien se passer, tout va bien se passer, tout va bien se passer. Mais l’univers a une opinion différente. » lepauledorion.com
9782226436641 – 29€ – 784 pages – 14×20,5cm – 26/09/2018

Neal STEPHENSON – [anatèm] Tome 1 – Albin Michel –  Coll. Albin Michel Imaginaire – Trad. Jacques Collin
Genre : SF [à mon avis en passe de devenir « culte »]   
« Fraa Erasmas est un jeune chercheur vivant dans la congrégation de Saunt-Edhar, un sanctuaire pour les mathématiciens et les philosophes. Depuis des siècles, autour du sanctuaire, les gouvernements et les cités n’ont eu de cesse de se développer et de s’effondrer. Par le passé, la congrégation a été ravagée trois fois  par la violence de conflits armés. Méfiante vis-à-vis du monde extérieur, la communauté de Saunt-Edhar ne s’ouvre au monde qu’une fois tous les dix ans. C’est lors d’une de ces courtes périodes d’échanges avec l’extérieur qu’Erasmas se trouve confronté à une énigme astronomique qui n’engage rien de moins que la survie de toutes les congrégations. Ce mystère va l’obliger à quitter le sanctuaire pour vivre l’aventure de sa vie. Une quête qui lui permettra de découvrir Arbre, la planète sur laquelle il vit depuis toujours et dont il ignore quasiment tout. »
9782226435132 – 25€ – 656 pages – 14×20,5cm – 26/09/2018

Encore en cours de lecture en ce qui me concerne (de plus en plus : plusieurs ouvrages « sur le fourneau »… aïe, aïe, aïe !). Mais, mes enfants, si ce roman demande un effort de lecture par un foisonnement très structuré de néologismes,
il vous stimule et tient en haleine ! Nul doute que je vais bientôt chapeauté la « bête » (tome 1 sur 2) de l’étiquette
« coup de cœur ».
Je suis certaine, d’après les premiers retours critiques, qu’au bout de l’exigence vient la récompense.

« En 1999, Danny Hillis m’a demandé parmi d’autres de participer par quelques coups de crayon à l’Horloge de l’année 10000 (The 10,000 Year Clock). Ce n’était pas pour faire un design sérieux, plutôt un exercice pour voir comment différentes personnes imaginaient cette idée. A l’époque, les journaux et les magazines publiaient des bilans de fin de décennie, fin de siècle, voire fin de millénaire en plus des bilans de fin d’année de chaque mois de décembre. J’ai réfléchi au temps et à l’énergie que je dépensais chaque jour à m’informer sur des sujets que je savais que j’aurais oublié dans 24 heures. Que se passerait-il si je lisais le journal seulement une fois par an ? Une fois par décennie ? Une fois par siècle ? J’en saurais beaucoup moins sur l’actualité mais j’aurais plus de bande passante pour penser à d’autres sujets. Je mis ces rêveries dans mes dessins pour Danny, décrivant un système de murs concentriques entourant la tour de l’horloge qui cloisonnerait des communautés séparées progressivement et profondément de l’actualité. Ceci est, simplement, la base du monde décrit par Anatèm. »
Présentation d’Anatèm sur le site web de Neal Stephenson.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_Locus#Années_2000

Anatèm : un défi de traducteur

 

Johan HELIOT – Frankenstein 1918 – L’Atalante
Genre :  RétroSF
« Grande Guerre, 1914. Après un premier engagement désastreux, les Anglais décident l’opération Frankenstein : plutôt que de construire des chars, on créera de la chair à canon.
À partir des archives du fameux docteur et grâce à la production d’électricité à présent industrialisée, des unités de soldats pouvant être sacrifiés sans remords seront fabriquées – les champs de bataille du nord de la France fourniront la « matière première ». Winston Churchill est nommé responsable de l’unité de recherche sur la régénération.
Les « frankies » vont faire leurs preuves sur le terrain, mais la société se partage entre pro et anti. L’opération finalement interrompue, l’un d’eux, Victor, échappe au massacre puis est secouru par Marie Curie qui le rend à la vie consciente grâce aux radiations.
Réfugié dans les décombres de Londres, qui a été détruite et rendue inhabitable par un bombardement à l’arme chimique, Victor retrouve le laboratoire où il est né, y recueille Churchill et engage un combat pour l’émancipation des siens. C’est là qu’un jeune couple, elle, résistante à l’occupation, lui, historien, finit par le retrouver en 1958, dans l’espoir de lever le voile sur ce versant secret de l’Histoire que la censure en vigueur ne suffit pas à expliquer. »

« Johan Heliot entrecroise, tel un tisseur, des récits de Winston Churchill tirés de ses Mémoires secrets, les témoignages d’une Marie Curie désabusée par la folie des hommes, et le journal intime du personnage principal, Victor. Se dessine alors, au fil de la lecture, un panorama fascinant des conséquences d’une Grande Guerre qui n’aurait pas pris fin en 1918, dont le cœur est un hommage à Mary Shelley et sa fameuse créature. »

« J’ai eu le privilège et le malheur de vivre, mourir et puis renaître dans les premières décennies d’un siècle fou, autant créateur que dévastateur. Longtemps, j’ai hésité à témoigner. Ajouter ma voix à la cacophonie du monde me semblait vain. Mais je nourris aujourd’hui l’espoir de donner aux hommes d’après-demain une leçon profitable, si toutefois il advient suffisamment de nouvelles générations pour habiter l’avenir.
Manuscrit de Victor, premier des non-nés. »
9782841728718 – 16€90 – 256 pages – 20/09/2018

Olivier PAQUET – Les Loups de Prague – L’Atalante – coll. L’Atalante Poche
Genre :  SF
« Prague, huit ans après un putsch militaire. La Ville vit sous la forme d’un système immunitaire géant soumis à une véritable programmation biologique. Au cœur de la cité, pourtant, opère dans la clandestinité une guilde du crime, mafia organisée en clans régis par des lois animales mais servis par une technologie sidérante.
Dans ce contexte singulier, deux hommes vont se connaître et se mesurer : Václav, journaliste et militant du retour à la démocratie ; Miroslav Vlk, maître des Loups.
Aveuglé par sa fascination pour le chef de meute, Václav entraîne les habitants de Prague vers ce qui pourrait bien être un ultime bain de sang.
Une fable politique violente et sensuelle où l’on vibre, et pour la pègre et pour Prague. »
9782841728749 – 8€50 – 384 pages – 10,8×17,8cm – 20/09/2018

David WEBER – Aux mains de l’ennemi – série Honor Harrington Tome 7 – L’Atalante – coll. L’Atalante Poche – Trad. Florence Bury
Genre : SF/Space-op’  
« Le commodore Honor Harrington a survécu aux affrontements dans l’espace, aux tentatives d’assassinat, aux vendettas politiques et aux duels. Mais cette fois la République populaire de Havre s’est trouvé un officier supérieur hors du commun.
À la tête d’un convoi capital pour l’effort de guerre, Honor tombe dans une embuscade tendue par le contre-amiral Tourville. Les bâtiments sous sa responsabilité ne pourront en réchapper que si elle consent à sacrifier son propre vaisseau.
Certes, des accords interstellaires régissent le traitement des prisonniers de guerre. Mais les services de sécurité havriens ne l’entendent pas de cette oreille, et il existe, dit-on, un monde prison surnommé l’Enfer… »
9782841728732 – 11€50 – 672 pages – 10,8×17,8cm – 20/09/2018

Clive BARKER – Hellraiser – Bragelonne – Coll. L’Ombre – édition collector – Trad. Mélanie Fazi/Benoît Domis
Genre : Fantastique/Horreur  
« Frank avait commis, en ouvrant la boîte de Lemarchand, une funeste erreur.
— Ah, vous avez donc fini de rêver, dit la Cénobite qui l’observait tandis qu’il reposait, haletant, sur le plancher nu. Parfait. Maintenant, nous pouvons commencer. »
« Ainsi s’ouvre Hellraiser. Ce roman culte réussit l’exploit de créer pour la postérité de nouvelles figures mythiques dans le bestiaire de l’horreur littéraire et cinématographique : les Cénobites, Pinhead et le cube de Lemarchand, portail vers des plaisirs ultimes et des douleurs sans pareilles. »

Également, dans cette édition collector :
• une préface de Benoît Domis, qui retrace la carrière de Clive Barker ;
• Dans les collines, un entretien fleuve entre Clive Barker et Peter Atkins, coscénariste de plusieurs films de la saga Hellraiser.

9791028106041 – 16€90 – relié

Robert E. HOWARD – Conan – Bragelonne – Coll. Les Grands Anciens – Trad. François Truchaud, Patrice Louinet
Genre : Heroïc Fantasy cultissime  
« Sache, ô Prince, qu’entre l’époque qui vit l’engloutissement de l’Atlantide et des villes étincelantes… il y eut un Âge insoupçonné, au cours duquel des royaumes resplendissants s’étalaient à la surface du globe… Mais le plus illustre des royaumes de ce monde était l’Aquilonie, dont la suprématie était incontestée dans l’Occident rêveur.
C’est en cette contrée que vint Conan, le Cimmérien – cheveux noirs, regard sombre, épée au poing, un voleur, un pillard, un tueur, aux accès de mélancolie tout aussi démesurés que ses joies – pour fouler de ses sandales les trônes constellés de joyaux de la Terre.
Conan est l’un des personnages de fiction les plus connus au monde. Robert E. Howard l’a créé en 1932 et avec lui, l’heroic fantasy. Ce héros, ainsi que la puissance évocatrice de l’écriture de son auteur, a eu et a toujours une influence majeure sur l’imaginaire occidental.
Voici pour la première fois réunie l’intégrale des aventures de Conan en un seul volume, une édition exceptionnelle à tirage limité et magnifiquement enrichie de 251 illustrations dont 21 pleines pages couleur par :
Johann Bodin / Mikaël Bourgouin / Benjamin Carré / Miguel Coimbra / Gary Gianni / Bastien Lecouffe-Deharme / Victor Leza Moreno / Vincent Madras / Gregory Manchess / Thimothée Montaigne / Jean-Sébastien Rossbach / Mark Schultz / Marc Simonetti
9791028106041 – 55€ – 1312 pages – 20,5×28,5cm – édition reliée – 19/09/2018

James HERBERT – Sanctuaire – Bragelonne – Coll. Terreur Poche – Trad. Anne Crichton
Genre : Fantastique/Terreur 
« Il fallait quelqu’un de totalement innocent pour entrouvrir les portes de l’enfer. Alice, une petite fille sourde et muette, retrouve soudain la parole après être restée fascinée devant un chêne centenaire. Elle dit avoir été visitée par l’Immaculée Conception et se met à opérer des miracles. Très vite le chêne devient un lieu de pèlerinage pour des milliers d’incurables et Alice acquiert une réputation de sainteté.
Néanmoins le mystère reste entier. Jusqu’au jour où le prêtre du village est menacé dans sa propre église par une force inconnue. Le doute germe alors dans les esprits. D’où provient réellement le pouvoir d’Alice ?  »
9791028111908 – 6€90 – 576 pages – 19/09/2018

Sandy PETERSEN (révisé par Mike MASON & Vincent LELAVECHEF) – Cthulhu, les Créatures du Mythe – Bragelonne/Sans -détour – Coll. Les Grands Anciens
Genre : Bestiaire encyclopédique cthulhien  
« Vous tenez entre vos mains les cahiers de notes et d’esquisses d’anthropologues partis à la recherche de secrets impies et qui, le plus souvent, ont payé leurs découvertes de leur vie ou de leur santé mentale. Les croquis illustrent dans quel état d’esprit malsain les malheureux se trouvaient lorsqu’ils les ont tracés, parfois avec de l’encre, dans d’autres cas avec leur sang ou des substances inconnues.Cthulhu, Azathoth, Nyarlathotep, Yog-Sothoth et bien d’autres aberrations fondatrices du Mythe sont ici présentées, chacune avec une description détaillée, une illustration couleur, son symbole, sa taille par rapport à l’humain, son mode de déplacement et ses particularités. Face à de telles abominations, méfiez-vous, car votre équilibre mental risque d’être profondément ébranlé… »
9791028111557 – 30€ – 154 pages – 19/09/2018

David WELLINGTON – Positif – Bragelonne – Coll. Terreur Poche – Trad. Benoît Domis
Genre : Terreur zombiesque
« Entre Mad Max et World War Z, l’ultime épopée zombie de notre temps »
« Tout le monde peut être positif…  Le signe « plus » tatoué au dos de la main de Finnegan le marque comme un positif. À tout moment, le virus zombie pourrait se diffuser dans son corps, transformant l’être humain rationnel qu’il est en un monstre affamé. Sa seule chance de mener une existence normale est de survivre à la période d’incubation potentielle.Finn se lance alors seul dans un voyage infernal qui lui fait traverser une Amérique métamorphosée – un territoire sombre et dangereux, peuplé de héros, de pillards, de fous furieux et de hordes de zombies. Et bien que ceux-ci soient partout, Finn ne tarde pas à découvrir que le plus grand danger vient peut-être de ses frères humains… »
9791028109127 – 6€90 – 624 pages – 19/09/2018

Etienne CUNGE – Légendes d’agrégats – Critic
Genre : SF 
« Coloniser d’autres mondes a divisé l’humanité. Désormais, seuls les Spatiens desservent encore les planètes à bord d’immenses consortiums d’astronefs nommés Agrégats, accomplissant ainsi la Tradition du Vide. Parmi les millions d’habitants qui les composent, Rivka est une moissonneuse chargée de sillonner la zone d’influence gravitationnelle afin de collecter les ressources énergétiques et minérales vitales à leur communauté.
C’est en secourant Ilam, photographe dont le vaisseau a subi une avarie, que son destin va basculer. Pour les deux jeunes gens débute un dangereux périple où ils tenteront d’échapper au Maître de l’Ordre chargé de veiller au respect de la Tradition, mais aussi de jouer un rôle dans une trame qui les dépasse : un jeu de piste millénaire construit sur les notes d’un mystérieux chef d’orchestre. »
9782375790526 -19€ – 20/09/2018

Jean-Louis FETJAINE – La Fantasy pour les nuls – First éditions – coll. Pour les nuls culture générale
Genre : essai -ouvrage de références pour ceux qui savent, quand même, au moins lire 
« Le Seigneur des Anneaux, Game of thrones, Harry Potter, Dune… ces succès planétaires appartiennent tous au genre de la fantasy, cet univers foisonnant peuplé d’elfes, de dragons, de magiciens et de guerriers, héros d’intrigues merveilleuses à l’imaginaire sans limites.
Ce livre vous propose de partir à la découverte d’un genre littéraire d’une richesse et d’une diversité infinies, devenu l’une des sources d’inspiration majeures du grand écran, des séries télé, de la BD et des jeux vidéo. »
9782412037522 – 22€95 – 322 pages – 19x23cm – 27/09/2018

Collectif (Luna BERETTA/Artikel UNBEKANNT) – Dimension Violences – Rivière Blanche – Coll. Fusée n°72
Genre : anthologie
« Artikel Unbekannt / Schweinhund (TRASH, Rivière Blanche) et Luna Beretta (Violences, GoreZine) sont heureux et fiers de vous proposer cet objet hybride et débridé présentant la substantifique moelle du fanzine Violences. Né de croisements maléfiques, échanges diaboliques et autres alliances méphitiques, ce recueil est à la fois en rupture avec la ligne des fanzines – pas de poésie et seulement deux illustrateurs –, et dans leur continuité évidente.
En effet, les vingt auteurs et illustrateurs figurant au sommaire de ce Dimension Violences ont tous été publiés au préalable dans Violences – le fanzine. Les soixante textes (oui, 60 !) et la demi-douzaine d’illustrations rassemblés ici permettent donc une « extension du domaine de la lutte », tout en restant on ne peut plus fidèles à l’esprit originel – et pour cause. En résumé et pour faire simple : nous sommes ravis de vous annoncer que vous allez prendre cher. »
« Désunis, nous courrons à la catastrophe. Unis, nous y parviendrons » !
Quand Luna Beretta cite Cioran, ce n’est pas une menace, mais une promesse.
Cette rentrée littéraire sera Violente ou ne sera pas.

au sommaire :
Luna Beretta : En vie ; Bête féroce ; Omerta ; Xénogreffe
Raphaël Eymery : Préservons l’éternelle fontaine ; Barbie mutilation ; Sept fragments sur l’art de fuir les femmes
David Coulon : Arctique ; Chasse gardée
Claire Von Corda : Texte 1 ; Binaire ; F.Y. ; Mange
François Fournet : Tout est fini ; Je me rappelle ; Panique ; Moins mal
Steve Martins : Le sacre du serpent ; Os de grenouille
Catherine Robert : Lily ; Eux contre nous ; Décors en corps ; Corpus Christi
Pascal Dandois : L’histoire du cul ; Chambre d’isolement ; Lettre d’à Dieu
Sarah Buschmann : Un rire dans la nuit ; Hantée ; Hors du noir ; Pierre, papier, ciseaux
Jacques Cauda : Les chiens ; Ordonne-toi ; Mèrepute
Zaroff : Richard C ; La trique ; Toxic garbage ; War zone
Henri Clerc : Moi, je ne pleure jamais ; L’ombilic ; Unité de vie
Mathias Richard : C’est le moment de rater ta vie ; Avez-vous travaillé ? ; Je porte des vêtements volés avec dedans de l’argent volé ; Effondrement
Noban : Le Juif errant ; Ataraxia
Schweinhund : Guinea pig ; Mondo merdo ; Le chant des mygales ; Méta mor(t)phose
Astrid Toulon : Tu as vu ce que tu me fais faire ; Blouses blanches ; Dégueulassée
Christophe Siébert : Exemple d’utilisation des forces productives dans une économie mondialisée ; Coldcell ; Cette envie ; Terminé
Sébastien Gayraud : Théâtre de sang ; 1973, la maison foudroyée ; Komakino
9781612277813 – 20€ – 268 pages

 

 

Will WILES – Way inn – La Volte – Trad.
Genre :

9782370490698 – 20€

A propos de Ktimartin

- Spécialiste du rayon Littératures de l'Imaginaire - Membre du jury du Prix Bob Morane - Ancien membre du jury du Prix Julia Verlanger - Ancien membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*