« The Little Stranger » le 26 septembre au cinéma, c’est aussi « L’Indésirable » de Sara Waters, à lire chez Denoël et chez 10/18

Ah ! Les maisons hantées ! Joli programme de frissons à la clef !
Lenny Abrahamson a adapté pour le grand écran
le roman de Sara Waters,
L’Indésirable dans sa traduction française.
Présentation du roman suivie de quelques suggestions d’autres lectures sur le thème.

The little stranger – Official trailer

Sara WATERS – L’Indésirable – Denoël – coll. Denoël & d’ailleurs – Trad. Alain Defossé
Genre : Fantastique ambiance gothique
« Au hasard d’une urgence, Faraday, médecin de campagne, pénètre dans la propriété délabrée qui a jadis hanté ses rêves d’enfant : il y découvre une famille aux abois, loin des fastes de l’avant-guerre. Mrs Ayres, la mère, s’efforce de maintenir les apparences malgré la débâcle pour mieux cacher le chagrin qui la ronge depuis la mort de sa fille aînée. Roderick, le fils, a été grièvement blessé pendant la guerre et tente au prix de sa santé de sauver ce qui peut encore l’être. Caroline, enfin, est une jeune femme étonnante d’indépendance et de force intérieure. Touché par l’isolement qui frappe la famille et le domaine, Faraday passe de plus en plus de temps à Hundreds. Au fil de ses visites, des événements étranges se succèdent : le chien des Ayres, un animal d’ordinaire docile, provoque un grave accident, la chambre de Roderick prend feu en pleine nuit, et bientôt d’étranges graffitis parsèment les murs de la vieille demeure. Se pourrait-il qu’Hundreds Hall abrite quelque autre occupant?
Dans ce roman à tiroirs, Sarah Waters revisite avec le talent qu’on lui connaît les codes des classiques anglais, d’Henry James à Edgar Allan Poe. »
9782207261699 – 26€90 – 720 pages – 14×20,5cm – 26/08/2010

Sara WATERS – L’Indésirable – 10/18 – Coll. Littérature étrangère – Trad. Alain Defossé
9782264052377 – 10€65 – 645 pages – 11x17cm – 20/10/2011

Critique du roman par Marine Thilly sur lepoint.fr en novembre 2011

Si vous appréciez l’ambiance et le thème de la Maison hantée, voici quelques autres suggestions :

Richard MATHESON – La Maison des damnés – J’ai Lu – Trad. Patrick Reumaux
« Passer une semaine dans une maison réputée hantée depuis trente ans : telle est la mission confiée au dr Barrett et à une équipe de spirites par un milliardaire mourant, qui veut savoir si son âme lui survivra. Mission que le parapsychologue s’empresse d’accepter, espérant bien ainsi triompher des  » maléfices  » et vérifier ses théories scientifiques sur l’existence d’une vie après la mort. Arrivés sur place, les investigateurs se rendent vite compte que le lieu est à la hauteur de sa réputation : résonnant des crimes et des orgies qu’elle a accueillis par le passé, la maison Belasco semble les attendre. Prête à posséder les audacieux qui oseront pénétrer en son sein… »
9782290309728 – 6€20 – 352 pages – 11×17,7cm – 17/01/2001 – 1ère édition en 1974 chez Albin Michel
Brrrrrr ! Violemment terrifiant ! C’est le souvenir que j’ai de ma lecture à la fin des années 70

Clive BARKER – Coldheart Canyon – Bragelonne – Trad. Jean Esch
« Todd Pickett a connu la gloire des écrans de cinéma, mais sa carrière d’acteur est désormais sur le déclin. Refusant de se voir reléguer au bas du box-office, il décide de recourir à la magie de la chirurgie esthétique… Or le résultat s’avère catastrophique, et il est obligé de fuir d’urgence les caméras.
Il choisit pour cette retraite forcée l’ancienne résidence d’une comédienne de l’âge d’or hollywoodien, une maison nommée Coldheart Canyon, connue pour avoir été à l’époque le lieu de nombreuses soirées de débauche. Et d’excès bien plus sinistres, comme Todd, entraîné dans une spirale macabre, va bientôt le découvrir… »
9791028101466 – 25€ – 624 pages – 16/11/2016

Edgar CANTERO– Le Monde caché d’Axton House –10X18– coll. Domaine policier –  Trad. Paul Benita
Genre : Fantastique/jeu de piste gothique
« Âgé d’une vingtaine d’années, A. vient d’hériter d’Axton House, un mystérieux domaine niché dans les bois de Point Bless, en Virginie. A. ignorait avoir un parent éloigné nommé Ambrose Wells qui vivait aux États-Unis, et savait encore moins que le pauvre homme s’est récemment défenestré le jour de son 50e anniversaire, tout comme l’avait fait son père, au même âge, trente ans plus tôt.
Accompagné de Niamh, mystérieuse jeune femme qu’il présente comme sa garde du corps, A. va de surprise en surprise. Que penser alors de cette rumeur qui voudrait qu’à chaque solstice d’hiver, sous le pâle halo lunaire, un mystérieux rassemblement s’y produise ? »
« Composé de notes, de rapports, de lettres, de journaux et d’enregistrements divers, le roman d’Edgar Cantero invente le gothique du XXIe siècle : soit une enquête surnaturelle à nulle autre pareille – une atmosphère à la Carlos Ruiz Zafon, une Maison des feuilles parfaitement accessible – se refermant sur le lecteur tel un piège jusqu’au retournement final. »
9782264067340 – 8€80 – 504 pages

Parfaitement addictif, une narration décalée pas déroutante mais contribuant au puzzle de l’intrigue
sous perpétuels rebondissements  !

R.A. DICK – Le Fantôme et Mrs Muir – Libretto – Trad.  Lucien-René d’Auven
« Au début des années 1900, en Angleterre, une jeune et belle veuve, Lucy Muir, décide de louer un cottage dans la station balnéaire de Whitecliff où elle s’installe avec fils, sa fille et sa fidèle servante, Martha, afin d’échapper à sa belle-famille.
Dès le premier soir, elle surprend l’apparition du fantôme de l’ancien propriétaire, un capitaine de marine du nom de Daniel Gregg. Se noue alors entre eux une relation d’abord amicale, à peine troublée par quelques bouderies… »
9782369143130 – 8€70 – 208 pages – 12×18,2cm – 04/11/2016
Une histoire de fantôme non horrifique, mais délicieuse

James HERBERT – Le Secret de Crickley Hall – Bragelonne – Trad. Emilie Gourdet
« Crickley Hall : une vieille demeure comme on n’en trouve que dans les régions reculées de l’Angleterre. Vaste et sinistre, elle a même l’air un peu menaçant.
Lorsque Gabe et Eve Caleigh viennent s’y installer avec leurs deux petites filles, ils espèrent y trouver la paix, et tourner la page sur le terrible malheur qui a frappé leur famille.
Mais quelque chose ne va pas… Bientôt des bruits inexplicables les arrachent au sommeil. Les enfants sont les seuls témoins d’étranges apparitions. Et, chaque matin, la porte de la cave est entrouverte alors qu’on l’avait fermée la veille.
Cette maison est le dernier endroit que les Caleigh auraient dû choisir. L’horreur qui les y attend dépasse tout ce qu’ils pouvaient imaginer.
Oserez-vous affronter le terrifiant secret de Crickley Hall ? »
9782352941934 – 25€ – 576 pages – 26/06/2008

William H. HODGSON – La Maison au bord du monde – Terre de brume – Coll. Terres fantastiques – Trad. Jacques Parsons
« Rares sont les écrivains qui peuvent égaler Hodgson lorsqu’il ébauche le dessein des forces sans nom et de monstrueuses entités toutes proches, au moyen d’allusions fortuites et de détails sans importance, ou bien lorsqu’il communique le sentiment du surnaturel et de l’anormal qui pèse sur un paysage ou une demeure.
La Maison au bord du Monde est sans doute le chef-d’œuvre de Hodgson. C’est l’histoire d’une maison abandonnée et maudite en Irlande, qui est le point de concentration de hideuses forces souterraines et qui soutient le siège lancé par des monstres hybrides et blasphémateurs, issus d’abîmes insoupçonnables. L’esprit du narrateur qui voyage pendant d’interminables années-lumière à travers l’espace cosmique et les « Kalkpas » éternelles, assistant finalement à la désintégration du système solaire, constitue quelque chose d’assez unique dans la littérature. Partout se manifeste le don de l’auteur à suggérer des objets de terreur imprécis et embusqués dans un décor normal.  » H. P. Lovecraft – Épouvante et surnaturel en littérature
9782843625237 – 18€ – 208 pages – 14x24cm – 23/04/2014
Magnifiquement angoissant et terrifiant !

Shirley JACKSON – La Maison hantée – Rivages – Coll. Rivages/Noir – Trad. Dominique Mols
« Construite par un riche industriel au XIXe siècle, Hill House est une monstruosité architecturale, labyrinthique et ténébreuse, qui n’est plus habitée par ses propriétaires. On la dit hantée. Fasciné par les phénomènes paranormaux, le docteur Montague veut mener une enquête et sélectionne des sujets susceptibles de réagir au surnaturel. C’est ainsi qu’Eleanor arrive à Hill House avec ses compagnons. L’expérience peut commencer. Mais derrière les murs biscornus, les fantômes de la maison veillent et les cauchemars se profilent… »
« Née il y a exactement cent ans, Shirley Jackson est considérée comme la reine du roman gothique moderne. On lui doit également le formidable Nous avons toujours vécu au château, publié en Rivages/Noir. »
9782743637989 – 8€20 – 250 pages – 11x17cm – 09/11/2016

H.P LOVECRAFT – La Maison maudite / Celui qui hante la nuit – Points – Trad. et préface inédite de François Bon
« Providence et Lovecraft, histoire commune. La géographie réelle d’une ville natale qui fait fiction. Ainsi de cette maison d’apparence ordinaire, toujours sise Benefit Street, au flanc de la vieille colline universitaire. La porte de cave donnant sur la rue. Et l’horreur gagne la pleine ville. Puis, au loin, ce clocher : enfoncez-vous dans la ville, tentez de le rejoindre, vous le perdrez et vous perdrez. »
9782757863626 – 5€ – 120 pages – 20/04/2017

Adam NEVILL – Appartement 16 – Bragelonne – Trad. Anne-Claire Payet
« À Barrington House, un immeuble de grand standing dans un quartier chic de Londres, un appartement est inoccupé. Personne n’y entre, personne n’en sort. Et c’est comme ça depuis cinquante ans.
Jusqu’au jour où Apryl, une jeune Américaine, débarque à Barrington House pour visiter l’appartement que lui a légué une mystérieuse grand-tante. Cette dernière, morte dans d’étranges circonstances, a laissé un journal intime où elle révèle avoir été impliquée dans des événements atroces et inexplicables, plusieurs décennies auparavant.
Résolue à découvrir la vérité sur ce qui est arrivé à sa tante, Apryl commence à reconstituer l’histoire secrète de Barrington House. Une force maléfique habite l’immeuble et l’entrée de l’appartement seize donne sur quelque chose de terrifiant et d’inimaginable…9791028108588 – 6€90 – 504 pages – 04/07/2018

Thomas OLDE HEUVELT – Hex – Bragelonne – Trad. Anne-Claire Payet
« Quiconque né en ce lieu est condamné à y rester jusqu’à la mort.Quiconque y arrive n’en repart jamais. Bienvenue à Black Spring, charmante petite ville américaine. Du moins en apparence : Black Spring est hantée par une sorcière, dont les yeux et la bouche sont cousus. Elle rôde dans les rues et entre chez les gens à sa guise, restant parfois au chevet des enfants des nuits entières. Les habitants s’y sont tellement habitués qu’il leur arrive d’oublier sa présence. Ou la menace qu’elle représente. En effet, si la vérité échappe de ses murs, la ville tout entière disparaîtra. Pour empêcher la malédiction de se propager, les anciens de Black Spring ont utilisé des techniques de pointe. Mais un groupe d’adolescents locaux décide de braver les règles, et plonge la ville dans un atroce cauchemar… »
9791028103569 – 20€ – 408 pages – 20/09/2017

Lauren OLIVER– Les Intrus – Livre de Poche– coll. Imaginaire – Trad. de l’anglais (U.S.A.) par Alice Delarbre
« Le fortuné Richard Walker vient de mourir et laisse derrière lui un vaste manoir rempli des vestiges de toute une vie. Son ex-femme et ses enfants sont là pour récupérer l’héritage.
Mais les Walker ne sont pas seuls. Alice et Sandra, les anciennes résidentes, mortes depuis longtemps, sont liées à la demeure et s’éternisent dans ses murs. Elles observent la famille et s’expriment à travers le sifflement d’un chauffage, le grincement d’une marche ou le clignotement d’une ampoule.
Lorsque le monde des esprits se heurte à celui des humains, de terribles événements refont surface et provoquent un véritable cataclysme. »
9782253083412 – 8€20 – 432 pages

Jean RAY – Malpertuis – Alma
« La hantise est sœur siamoise des vieilles haines, des crimes sordides et des cupidités malsaines. Proche cousine de la terreur panique, celle qui lividifie les murs, blêmit les miroirs, empoisse marches et rampes et fait suer aux façades une peur qui en imbibe la pierre. Telle est Malpertuis, cette maison dont la masse sinistre se dresse au cœur du roman de Jean Ray. Là, gîte une famille engluée dans les routines et les bisbilles les plus sordides – affaires de coucheries et d’argent, de promiscuité et d’héritage. Inexorablement, ces pathétiques pantins vont devenir le reflet d’un monde disparu, les proies d’une autre histoire, mythique et marquée par l’horreur du destin. Peu à peu, un effroi redoutable, plongeant ses racines aux origines païennes du monde, transfigure l’antique demeure. »
P »aru en 1943, Malpertuis, œuvre la plus universellement célébrée de Jean Ray, a immédiatement accédé au rang de classique du fantastique, devenant avec La maison Usher de E. A. Poe, La maison de la sorcière de H.P. Lovecraft et La maison des damnés de Richard Matheson, une des plus fameuses tanières de l’épouvante. »
9782362792274 – 18€ – 280 pages – 04/05/2017

Malpertuis, ah ! Un de mes livres de chevet de jeunesse !
Recommandée aussi, son adaptation ciné par Harry Kumel en 1971, avec Orson Wells, Michel Bouquet, Susan Hampshire, Mathieu  Carrière, Jean-Pierre Cassel et, même, la Dame Sylvie Vartan dans un tout petit rôle…

Dan SIMMONS – Les Chiens de l’hiver – Livre de Poche – Trad. Guy Abadia
« Qu’est-ce qui a poussé Dale, universitaire dépressif et auteur de romans à succès, à s’installer seul à Elm Haven, un lieu perdu de l’Illinois ? Cherche-t-il à élucider les mystères de cet été 1960 au cours duquel son meilleur ami, Duane, a péri, déchiqueté par un engin agricole ? Va-t-il enfin écrire le grand, le vrai roman de leur adolescence ?
Il n’aura pas longtemps à se poser la question. La maison qu’il a louée – celle même où vivait Duane – est le théâtre de phénomènes étranges. Des chiens noirs venus de nulle part rôdent devant la porte, des bruits se font entendre à l’étage, des messages menaçants apparaissent sur son ordinateur, en vieil anglais. Et voici que de vrais fantômes surgissent…
Hallucinations ou réalités ? Intimidation ou irruption de l’au-delà ? Renouant avec l’univers fantastique de Nuit d’été, Dan Simmons nous entraîne pas à pas dans un cauchemar terrifiant. Mais les clefs ne nous seront fournies qu’aux toutes dernières lignes… »
9782253110859 – 7€60 – 448 pages – 12/10/2005

And… Last but not least :

Collectif – Carbone n°2 – Maisons hantées – Fauns

« Des origines féministes du spiritisme au renouveau hollywoodien du film de fantôme, Carbone part à la rencontre des forces de l’invisible et revisite la mythologie des maisons hantées. Une histoire menant de l’Amazonie à Kyoto en passant par l’ex-Union soviétique et Amityville, là où Neil Gaiman et Jonathan Hickman croisent M. Night Shyamalan et Steven Spielberg. »
« 20 heures de lecture garanties,
256 pages de critiques, dossiers, interviews et fictions,
9782490164011 – 20€ – 256 pages – 17X24cm

« Culture pop, Fictions & Transmedia ». Exhaustive et ambitieuse. France Info
Ca cause de quoi vous demandez-vous ?
Ben, de ciné, de BD, de séries télé, de bouquins, de jeux vidéo, enfin bref, de pop culture au sens large.
Carbone, c’est aussi carbone.ink , son site internet, une application, et peut-être bien une future maison d’édition ou une chaine TV  (dixit  Les Inrocks.)

   

 

A propos de Ktimartin

- Spécialiste du rayon Littératures de l'Imaginaire - Membre du jury du Prix Bob Morane - Ancien membre du jury du Prix Julia Verlanger - Ancien membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*