Invasion de Luke RHINEHART aux Forges de Vulcain – Un débarquement « poilant » !

Luke RHINEHART – Invasion – Aux Forges de Vulcain – Trad. Francis Guèvremont
Genre : satire sous couvert de SF « kawaï » mais pas neu-neu/Humour   
« Des boules de poils intelligentes débarquent sur Terre. Venues d’un autre univers, elles n’ont d’autre but que de s’amuser. L’une d’entre elles, Louie, est adoptée par Billy Morton, un Américain moyen plein de bon sens. Quand les autorités décident de se saisir de ces bestioles, Billy et sa famille, échaudés par l’Amérique contemporaine où ils se sentent de moins en moins à l’aise, prennent la tangente : peut-être que, finalement, la sagesse n’est pas du côté du pouvoir politique, mais du côté de cette anarchie sympathique, de cette libération improbable que cette invasion apporte. »
9782373050431 – 22€ – 448 pages – 14x21cm – 31/08/2018

Luke Rhinehart est surtout connu pour son roman L’Homme-dé, une bible de l’anticonformisme dont le héros, psychiatre, laisse aux dés le soin de déterminer laquelle des différentes alternatives qu’il s’est assignée, va lui faire franchir les différentes étapes de sa vie.
Dans Invasion, Luke Rhinehart reprend sa pernicieuse tentative de faire éclater les bases de notre belle civilisation, le sagouin !
Ces espèces de ballons de plage sautillants et velus trop choupis, débarqués d’une réalité alternative, qui investissent notre Terre ne sont ni des envahisseurs fâcheux et conquérants, ni d’obligeants et snobs donneurs de conseils et de leçons. Il sont ici pour rigoler Messieurs-dames, parfaitement !
Ils vont commencer par tournebouler la vie d’une famille d’Américains bien sympas, les Morton, et leur donner la possibilité d’échapper à une société que Rhinehart décrit (fort justement) comme complètement aberrante. Et puis, ben, de fil en aiguille, de sautillements et d’atterrissages plus ou moins bienvenus ils vont finir par secouer aussi cette « belle » société américaine…
Tout ça est prenant, poilant (c’est vraiment le cas de le dire !) d’une ironie finaude pleine de bon sens qui conquiert la complicité immédiate du lecteur.
Une façon, fort savoureuse pour le lecteur, de dénoncer l’évolution néfaste de la société américaine.

© photo Luke Rhinehart

A propos de Ktimartin

- Spécialiste du rayon Littératures de l'Imaginaire - Membre du jury du Prix Bob Morane - Ancien membre du jury du Prix Julia Verlanger - Ancien membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*