Nouveautés au Rayon SFFF – mars 2018 – 6ème rame

Et voilà la fin du métro de mars ! 6ème rame, tout le monde monte et fait son choix. On ne mollit pas !

M.R. CAREY – La Part du monstre – L’Atalante – Trad. Nathalie Mège
Genre : SF/POST-apo
« Tous les enfants ne sont pas des monstres
Sur une Terre en proie à la terreur.
Stephen, 14 ans, autiste et surdoué, a pris place dans un laboratoire mobile avec six militaires et six scientifiques. Sauveront-ils l’humanité ?
La Part du monstre se déroule dans le même univers que Celle qui a tous les dons et le précède. »
9782841728510 – 23€90 – 448 pages – 14,5X20cm
« Une étude de personnages brillante, doublée d’un thriller post-apocalyptique prenant et jubilatoire. » SciFiNow

Dans le même univers et registre que le fort remarquable Celle qui a tous les dons, un « tourne-page » absolument addictif. S’il peaufine la psychologie de ses protagonistes, quelques-fois pourtant vus sous certains aspects manichéistes de part les différents point de vue (chacun a plus ou moins son a vis sur l’autre), il met surtout l’accent sur l’importance des plus jeunes d’entre eux, soulignant une certaine forme d’optimisme dans un monde semblant  résolument perdu pour l’humanité.

Sandrine GESTIN & Richard ELY – Merveilles et Légendes des Amours enchantées (bon, alors, l’édition mentionne « amours enchantés »… C’est figure de style ou faute ?) – Au Bord des Continents
Genre : Fantasy/Illustration
« Un recueil de nouvelles où le légendaire et le merveilleux côtoient le quotidien : un écrivain subjugué par une elfe, un géant au grand coeur ou encore une jeune réfugiée croisée dans un train. »
9782370510228 – 18€50 – 168 pages – couleurs – 23X16,50cm – reliure cartonnée

Edmond HAMILTON – Le Défi – Captain Futur Tome 3 – Le Bélial’ – Coll. Pulps – Trad. Pierre-Paul Durastanti
Genre : SF/ Space opera
« Il y a Simon Wright, dit le Cerveau, ce qu’il est, littéralement, et dans un bocal de sérum : un scientifique exceptionnel. Et puis Grag, la montagne de fer indestructible dotée d’outils intégrés étonnants. Sans oublier Otho, l’androïde synthétique, spécialiste du combat rapproché, de l’infiltration et du camouflage. Ils sont les Futuristes, la plus stupéfiante association qui puisse s’imaginer. Et enfin il y a celui qu’ils ont élevé, celui qu’ils ont juré de protéger, celui qui est devenu leur leader : Curt Newton, le géant roux, le sorcier de la science doté d’un esprit hors normes, infatigable justicier connu des peuples du Système sous le nom de capitaine Futur.
Tous quatre veillent sur les neuf mondes et au-delà, attentifs, depuis leur base lunaire à l’emplacement secret.
Or le Destructeur a tout prévu : ses astronefs vont attaquer simultanément Neptune, Mars et Saturne pour y détruire les mines de gravium, une ressource essentielle. Mais aussi la Lune, afin d’y annihiler le capitaine Futur et ses Futuristes, seuls adversaires capables de mettre son plan en échec. Sauf que tuer le protecteur du Système solaire n’est pas si simple… »
« Figure centrale de l’Âge d’or de la science-fiction américaine, scénariste de quantité de comics, dont Superman et Batman, Edmond Hamilton (1904-1977) est considéré comme l’un des inventeurs du space opera. Avec la série du Capitaine Futur, développée entre 1940 et 1951, traduite dans le monde entier mais plus connue en francophonie sous le nom de Capitaine Flam suite à son adaptation en dessin animé par la Tôei Animation dès 1978, il jette les bases d’une sous-culture populaire appelée à connaître un succès planétaire sous ses incarnations cinématographiques modernes — Star Wars, Battlestar Galactica et autre Star Trek. »
9782843449314 – 15€90 – 216 pages

Lionel DAVOUST – Le Verrou du fleuve – Les Dieux sauvages Tome 2 – Critic
Genre : Fantasy
« Les démons avaient déferlé sur la Rhovelle, et il n’y avait rien que quiconque puisse faire pour la sauver. Au soir, chaque homme, femme et enfant connut le désespoir. »
« L’armée démoniaque, mi-chair mi-machine, du dieu Aska est aux portes de Loered, la ville sur laquelle repose la défense et la stabilité du royaume – le Verrou du Fleuve.
« Le Verrou doit tenir, ou la Rhovelle est perdue. Mériane, à la tête de maigres renforts, compte bien honorer sa propre prophétie et libérer la ville. Mais quand les hommes se mêlent de contrarier les Dieux, elle en est réduite à limiter les dégâts.
Face au désespoir qui s’installe, elle incarne le seul espoir du peuple, et l’instinct de survie fait taire, pour un temps, les dissensions. Pour autant, les manigances politiques se poursuivent en coulisses, et la guerre commence à peine que certains préparent déjà l’après.
Mais sur la route du Verrou du Fleuve, son mythe s’écrira avant tout dans le sang, la terreur et la peine. »
9782375790502 – 23€ – 544 pages – 13X19,7cm

Le Tome 1,  La Messagère du Ciel a été sélectionné pour le Prix 2018 des Petits mots des libraires
dans la catégorie Imaginaire,
et a reçu également le Prix elbakin.net dans la catégorie Meilleur Roman Fantasy français , ollé !!

Laurent WHALE – Par la mer et les nuages – Critic
Genre : SF/Post-apo/Aventures maritimes 
« Mais surtout l’existence avait chaque jour un avant-goût d’enfer. L’air empestait les hydrocarbures en putréfaction. De mois en mois, les plateformes de forage en mer se dégradaient. Chaque jour un peu plus. À la merci de la rouille et des tempêtes. »
« L’apocalypse a eu lieu. La politique, la finance et l’avidité des hommes ont transformé la planète bleue en un dépotoir puant et délétère.
Quelques foyers humains tentent d’y arracher une existence précaire, menacés par des hordes de chiens sauvages et de vagabonds, rendus fous par la famine. Chaque jour, la dégradation de l’air, de l’eau et l’augmentation des radiations changent la vie en un baroud perdu d’avance. Mais nul n’a l’intention de périr sans combattre.
À Pontault et Port Leucate, en dépit de tensions et de conflits internes, deux communautés de survivants entament un ultime périple vers des terres nouvelles et plus accueillantes, de l’autre côté de l’Atlantique ; parmi elles, la famille Costa.
Ainsi commence le long exode, véhiculant les espoirs d’une poignée d’humains résolus.
Cap à l’ouest ! Par la mer et les nuages. »
« Écrivain franco-britannique, Laurent Whale-Desbost a exercé des professions aussi diverses que militaire, traducteur, musicien ou brocanteur. Aujourd’hui en région parisienne, il enseigne l’anglais à des élèves en difficulté.
Auteur d’une dizaine de romans – dont une série de thriller historiques, Les Rats de Poussière -, il signe avec Par la mer et les nuages un grand roman d’aventure. »
9782375790441 – 23€ – 540 pages – 13X19,7cm

Laura DISILVERIO – Incinération – Incubation Tome 2 – DreamLand – Trad. Marion Boclet
Genre : SF/Jeunes adultes 
« L’espoir et la liberté méritent qu’elle se batte pour eux. »
« Dans un monde où les naissances sont totalement contrôlées et où la liberté n’existe pas, Everly, 16 ans, est considérée comme une criminelle. Elle croupit en prison pour avoir tenté d’échapper à ses obligations de mère porteuse contribuant au repeuplement de la planète, Un jour, un groupe de résistants au gouvernement totalitaire organise son évasion et la jeune fille retrouve des amis qu’elle croyait emprisonnés ou morts. Everly décide alors de se faire une place dans cette faction rebelle dont l’objectif est de renverser le pouvoir. Une première mission d’espionnage lui en donne l’occasion. Mais dans ce monde post-apocalyptique, les apparences sont trompeuses et Everly retrouvera un ennemi venu de son passé. Et surtout, elle devra faire face à des vérités dévastatrices sur ses parents et ses propres origines… »
9782377400416 – 16€90 – 352 pages

. »Incinération » – lire un extrait

Angela CARTER – Les machines à désir infernales du Docteur Hoffman – Inculte – Coll. Barnum – Trad. Maxime Berrée
Genre :  Réalisme magique féministe/ »fiction théorique »/Roman gothique et picaresque
« Une sorte de panique orgiaque s’empara de la ville. Ses braves avenues et ses places loyales furent soudain aussi fertiles en métamorphoses qu’une forêt magique. Cette redéfinition fantasmagorique de la ville fluctuait constamment, c’était désormais le royaume de l’immédiat.
Des palais de nuages s’érigeaient tout seuls puis s’effondraient pour révéler l’espace d’un instant le magasin bien connu qu’ils cachaient, avant d’être remplacés par quelque nouvelle audace. Un groupe de piliers en train de psalmodier explosait en plein milieu d’un mantra et hop ! ils redevenaient des lampadaires, puis en pleine nuit ils se changeaient en fleurs muettes. Des têtes géantes portant casques de conquistador voguaient tels de tristes cerfs-volants barbouillés de peinture par-dessus des cheminées sarcastiques. Rien ou presque ne restait identique plus d’une seconde et la ville n’était plus le produit conscient de l’humanité ; elle était devenue le règne arbitraire du rêve. »
9791095086758 – 9€90 – 346 pages – 1ère édition en 2016 aux éditions de l’Ogre

« Un livre extraordinaire, à lire à tout prix » Augustin Trapenard, Canal+

« Un savant fou déchaîne un songe orgiaque : le grand roman érotico-baroque de la romancière britannique
a gardé sa force transgressive. »
Le Monde des Livres

Alexiane de LYS – Les Ailes d’émeraude Tome 1 – J’ai Lu – Coll. Best
Genre : Fantasy contemporaine avec de la romance dedans (28/03/18)
« À bientôt 18 ans, Cassiopée est contrainte de quitter l’orphelinat où elle vit depuis le tragique accident qui l’a privée de toute famille. Livrée à elle-même dans la ville foisonnante et hostile de Philadelphie, la jeune femme a la désagréable impression d’être suivie… jusqu’au jour où deux inconnus l’agressent. Au moment le plus critique, elle est tirée de ce mauvais pas par un mystérieux et séduisant garçon, Gabriel.
Ce dernier ne lui est pas totalement étranger, et leur rencontre est loin d’être due au hasard. Grâce à lui, Cassiopée va découvrir sa véritable nature, avec ce qu’elle a de meilleur mais aussi de pire, et peut-être percer enfin les mystères de son passé… »
9782290147580 – 8€90 – 704 pages
(Précision : Le « Prix de l’imaginaire » mentionné sur le bandeau n’a rien à voir avec le Grand Prix de l’Imaginaire. Il s’agit de la sélection sur manuscrits sollicités par Nouvelles Plumes .C’est Alexiane de Lys qui avait été sélectionnée en 2014)

Sergej TARMASHEV – Hôtel O Yunsou – Macha Publishing – Trad. du russe par Elena Truuts
Genre :   Frileur/Horreur
« Un groupe d’étudiants, typiques de cette jeunesse dorée qui écume les boîtes de Moscou, décide de changer d’air et de fêter la Nouvelle Année loin de Courchevel, leur point de ralliement traditionnel. L’idée est géniale : pourquoi ne pas passer leurs vacances dans un hôtel de luxe au fin fond de la taïga, isolés de toute civilisation ? Au milieu de magnifiques paysages enneigés, une vallée mystérieuse les attend.
Sur le chemin, une première anicroche rompt leur entrain et leur insouciance : le garde forestier croisé sur le chemin nie l’existence de l’hôtel. Ce dernier existe pourtant bel et bien. Cependant, ce grand palace ne compte qu’un seul employé qui agît de manière tout à fait étrange. Enfin, peu importe, il leur en faudrait plus pour entamer leur enthousiasme et leur désir de faire la fête ! Tout ira bien.
Du moins, c’est ce qu’ils auraient aimé croire… Entre malédictions et ombres du passé, ces jeunes adultes amateurs de snowboard vont se retrouver propulsés dans un monde qui leur est totalement étranger. Coincés dans un hôtel maudit, leur monde si familier, cet univers qu’ils contrôlaient si bien jusque là, s’effondre brutalement. Il leur faudra user de toute leur intelligence pour comprendre la source du mal qui les entoure et, surtout, de toute leur assurance pour ne pas sombrer dans la folie. »
« Sergej Tarmashev, l’auteur de la saga post-apocalyptique l’Ancien, revient avec un thriller glaçant dans la lignée des plus grands teen horror movies et des maîtres de l’horreur comme Stephen King. Découvrez, dans un roman à double sens de lecture, la descente aux enfers d’un groupe d’étudiant issu de la jeunesse dorée de Moscou qui décident de passer le nouvel an au fond de la taïga, dans un hôtel pour le moins… particulier. »
9782374370347 – 19€90 – 383 pages – 13,5X20cm

Chloé CHEVALIER – Veridienne – Les Récits de Demi-loup Tome 1 – Les Moutons électriques – Coll. Hélios
Genre : Fantasy 
« Au bord de l’implosion, le royaume du Demi-Loup oscille dangereusement entre l’épidémie foudroyante qui le ravage, la Preste Mort, les prémisses d’une guerre civile, et l’apparente indifférence de son roi.
Les princesses Malvane et Calvina, insouciantes des menaces qui pèsent sur le monde qui les entoure, grandissent dans la plus complète indolence auprès de leurs Suivantes. Nées un jour plus tard que les futures souveraines auxquelles une règle stricte les attache pour leur existence entière, les Suivantes auraient dû être deux. Elles sont trois. Et que songer de la réapparition inopinée du prince héritier, Aldemor, qu’une guerre lointaine avait emporté bien des années auparavant ? Avec lui, une effroyable réalité rattrape le château de Véridienne, et le temps arrive, pour les Suivantes et leurs princesses, d’apprendre quels devoirs sont les leurs.
9782361834463 – 10€90 – 400 pages – 11X18cm

Vous êtes fan de Robin Hobb et de ses chroniques de
l’Assassin Royal ?
Vous serez conquis par Les Récits du Demi-loup

Robert DARVEL – Femmes d’argile et d’osier  – Les Moutons électriques – Coll. Bibliothèque Voltaïque
Genre : Fantasy/Réalisme magique/ « quand l’histoire vraie bifurque vers la contrée des contes »
« Le 24 juillet 1911, Pérou ; au terme d’une expédition partie de Cuzco, Hiram Bingham (modèle d’Indiana Jones) découvrait l’extraordinaire site inca du Machu Picchu ― et il se désintéressa aussitôt des ruines ensevelies par la forêt depuis quatre siècles, car il avait rencontré le matin même au pont de Mandor Pampa, après un chassé-croisé de cinq jours, une superbe femme d’osier, d’argile et très peu vêtue de cuir rouge, égarée hors du reflet dissimulé sous la vieille montagne. Et lorsqu’il s’agit de la raccompagner, impossible de retrouver « l’œil » par lequel elle s’était glissée chez nous. Depuis toujours, ce « passage » est disputé par des hommes de rouille et de fer perdus, eux, dans les brumes de « l’en deçà » lors de la conquête espagnole.
Sauvages, Indiennes invisibles, espiègles poupées hautes comme la main, pierre qui parle, muletier en sureau démontable, unijambiste dévoré par sa prothèse-greffon ― ainsi qu’un scaphandre vivant et une très vieille, très sage et très forte femme ne seront pas de trop pour aider le véritable Hiram Bingham à avancer dans la jungle de l’Altiplano, à combattre des conquistadores-zombies et à ramener Magdala et son amie Puccãlpina chez elles… ou dans un autre ailleurs hallucinant… »
9782361834470 – 19€90 – 264 pages – 17X21cm

Note d’intention pour « Femmes d’argile et d’osier » (par Robert Darvel)

Julie MULLER VOLB – L’Hayden – Le Secret d’Eli – Nouvelles Plumes
Genre : Low Fantasy
« Depuis le décès de son père, Mila vit sous la tutelle de sa sœur, Elisabeth, qui gère une maison d’hôtes. Alors que de mystérieux incendies ravagent plusieurs établissements de la ville, Mila fait connaissance avec un charmant pompier, Jeremiah, qui se trouve être leur pensionnaire. Troublée par ce jeune homme qui souffle avec elle le chaud et le froid, Mila voit aussi se multiplier autour d’elle des faits étranges. Une prétendue amie de sa sœur qui débarque blessée et en danger, des tatouages trop ressemblants pour que ce soit le fruit du hasard, et bientôt le départ précipité d’Eli, sans explications… Aidée par son ami Liam, Mila mène l’enquête et ses investigations la conduisent jusqu’à un saule rose, lieu de passage vers un monde surprenant et surnaturel. Confrontée à tous les dangers, Mila découvre alors d’inimaginables secrets à propos de sa famille. »
9791024501802 – 19€ – 300 pages

(Précisons que la mention Prix de l’Imaginaire 2017 n’a RIEN À VOIR avec le GPI, le Grand Prix de l’Imaginaire.
Il s’agit là du résultat des délibérations d’un comité de lecteurs patronné par France Loisirs)

K.H. SCHEER/Clark DARLTON – La Puissance des Argentés – L’Armada infinie Tome 4 – Perry Rhodan n°357 – Pocket – Trad. Marie-Christine Souq
Genre : SF/Space opera fleuve
« Après la plongée à travers le Gel-Rubis et l’émersion dans la galaxie tutélaire de la superintelligence adverse Seth-Apophis, l’éparpillement tous azimuts de la flotte galacte dans M 82 n’est pas la seule difficulté à l’ordre du jour.
Car nombre d’Unités de l’Armada Infinie ont emprunté le même chemin et subissent le même effet… Et Perry Rhodan devra trouver des alliés et faire la part des choses dans les oppositions ouvertes ou larvées qui vont se révéler dans les rangs disparates des Armadistes… »
9782266280105 – 8€95 – 288 pages – 10,8X17,7cm

Aurélie WELLENSTEIN – Le Dieu Oiseau – Scrineo
Genre : Fantasy/Roman initiatique
« Un récit psychologique sombre et violent sur le traumatisme, la résilience, la vengeance. Un roman initiatique magistral.
Une île. Dix clans. Tous les dix ans, une compétition détermine quel clan va dominer l’île pour la décennie à venir. Les perdants subiront la tradition du « banquet » : une journée d’orgie où les vainqueurs peuvent réduire en esclavage, tuer, violer, et même dévorer leurs adversaires.
Il y a dix ans, Faolan, fils du chef de clan déchu, a assisté au massacre de sa famille. Sauvé par le fils du chef victorieux, Torok, il est depuis lors son esclave et doit subir ses fantaisies perverses. Sa seule perspective d’avenir est de participer à la compétition de « l’homme-oiseau », afin de renverser l’équilibre des pouvoirs en place et de se venger.
Qui du maître ou de l’esclave va remporter la bataille ? Quel enjeu pour les habitants de l’île ? Quel est le prix à payer pour la victoire ?
Le roman le plus fort et le plus brutal d’Aurélie Wellenstein à ce jour. »
9782367405827 – 16€90 –

lire un extrait de Le Dieu Oiseau

A propos de Ktimartin

- Spécialiste du rayon Littératures de l'Imaginaire - Membre du jury du Prix Bob Morane - Ancien membre du jury du Prix Julia Verlanger - Ancien membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*