De la SFFF chez 10/18 – et des kdôs !

Le Saviez-tu ?
La Transfiction c’est toute la littérature qui peut relever de l’Imaginaire par son décalage plus ou moins prononcé avec la réalité et l’histoire telle que nous la connaissons, mais qui « avance masquée », hors éditions et collections spécialisées, parce qu’à la frontière des littératures dites de l’Imaginaire et de la littérature générale..
Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet je vous conseille moultement
Bibliothèque de l’Entre-Mondes   de Francis Berthelot
chez Folio-SF

Et aujourd’hui, nous allons profiter d’opérations promotionnelles de l’éditeur 10-18  pour vous présenter quelques titres trouvant fort avantageusement leur place dans nos rayons.

D’abord, les petits plus :

 

En fait, un des deux cahiers (format cahier d’écolier, réglure en lignage simple) offert au choix avec l’achat de 2 titres des éditions 10/18.

 

 

 


Et là, un de ces 5 titres au choix, offert idem avec l’achat de 2 livres 10/18.
Qui sont les Gâââââtés ?!

Margaret ATWOOD – Trilogie Le dernier Homme
Genre : SF post-apo

  • Tome 1Le dernier Homme – Trad. Margaret Albaret-Maatsch
    « Un monde, le nôtre, dans un futur pas si lointain… Un monde dévasté à la suite d’une catastrophe écologique sans précédent, où se combinent des conditions climatiques aberrantes, des manipulations génétiques délirantes et un virus foudroyant prompt à détruire l’ensemble de l’humanité. Esseulé au cœur de cet enfer aseptisé et visionnaire, digne de 1984 et d’Orange mécanique, un homme, Snowman, est confronté à d’étranges créatures génétiquement modifiées, les Crakers, une nouvelle race d’ « humains » programmés pour n’être sujets ni à la violence, ni au désir sexuel, ni au fanatisme religieux. Tel un Robinson futuriste, il doit lutter pour sa survie et celle de son espèce. Au risque d’y perdre son âme… »
    9782264043153 – 8€80 – 480 pages
  • Tome 2Le Temps du déluge – Trad. Jean-Daniel Brèque
    « Adam Premier, le chef spirituel des « Jardiniers de Dieu », prédit depuis longtemps le Déluge des Airs, une catastrophe naturelle qui toucherait uniquement les hommes pour les punir des méfaits qu’ils font subir à la Terre, à sa faune et à sa flore. Lorsque se produit le désastre, seules deux femmes semblent avoir survécu : Toby et Ren. Partout autour d’elles prolifèrent des espèces transgéniques créées par l’Homme qui menacent les êtres vivants. Dans ce monde terrifiant, tout est devenu danger. Il leur faudra pourtant s’aventurer à l’extérieur pour tenter de subsister et partir à la recherche d’éventuels rescapés… »« La grande dame des lettres canadiennes revient à l’anticipation et à la satire pour peindre un futur digne de Jérôme Bosch. Un tableau féroce. » – André Clavel, L’express
    9782264063670 – 9€10 – 608 pages
  • Tome 3MaddAddam – Trad. Patrick Dusoulier
    « Une peste créée par l’homme a ravagé la Terre. Les rares survivants forment une communauté avec une espèce inoffensive, fabriquée pour remplacer les humains, les Crakers. À sa tête, un couple au passé tumultueux, Toby, experte en champignons et abeilles, et Zeb, mangeur d’ours et fils d’un prêcheur maléfique. Dépositaire et garante de la mémoire, Toby transmet aux Crakers, curieux comme des enfants et avides de légendes, l’histoire des hommes. Au contact les uns des autres, humains et Crakers posent les fondements d’un nouveau monde… »
    9782264065988 – 9€10 – 576 pages

Toby BARLOW – Babayaga, des sorcières à Paris – Trad. Emmanuelle & Philippe Aronson
Genre : Transgenre : Fantastique/ frileur & espionnage/nourri aux contes folkloriques et assaisonné d’un féminisme de bon aloi sous son allure retorse
« Paris, 1959. Un homme est retrouvé empalé sur la grille d’un jardin public. La Ville Lumière plonge dans les ombres, envoûtée par les babayagas, sorcières venues du fond des siècles et des steppes russes. L’inspecteur Vidot enquête. Mais qui se frotte aux babayagas s’y pique, et voici bientôt notre Colombo des faubourgs transformé d’un coup de baguette magique… en puce, contraint de poursuivre sa diabolique et charmante ennemie en sautant de chien en rat. Son chemin croisera celui du naïf Will Van Wyck, jeune publicitaire américain expatrié travaillant à son insu pour la CIA et empêtré dans un imbroglio dont seule l’ensorcelante Zoya semble pouvoir le sortir – à moins qu’il ne soit sa prochaine proie…. »
9782264068705 – 8€80 – 576 pages

Adolfo BIOY CASARES – L’Invention de Morel – Trad. de l’espagnol (Argentine) par Armand Pierhal
Genre : SF/Insolite/réalisme magique
« Le sujet de ce roman que Borges, dans sa préface, estimait être l’un des plus ingénieux des lettres modernes, demeure toujours d’une originalité hors pair.
Dans une île déserte, un justiciable en fuite découvre des choses fantastiques. Répétées à l’infini, les images des anciens habitants de l’île parcourent le paysage, figées dans un discours éternel. L’amour du fugitif envers un des mystérieux personnages le conduira à découvrir Morel et sa machine infernale, puis à intégrer son monde.
Un roman qu’il ne faut pas se contenter de ne lire qu’une fois, un petit chef-d’œuvre. »
9782264072252 – 5€10 – 126 pages

Tim BURTON – La triste Histoire du petit enfant huître et autres histoires – Trad. René Beletto – édition bilingue, illustrée par l’auteur
Genre :  Magie poétique ! (dans une belle édition reliée cartonnée sous jaquette, bel objet !)
« La triste fin du petit enfant huître est le premier recueil de textes du cinéaste Tim Burton. Les histoires sont celles d’enfants tristes, différents, solitaires, où l’on retrouve les personnages de ses films, comme Edward aux doigts d’argent, ainsi que l’atmosphère onirique et poétique de l’Etrange Noël de Monsieur Jack, grâce à ses dessins qui accompagnent les textes. Emotion, tendresse, rire et cruauté sont au rendez-vous. Les vingt-trois petites histoires de ce livre réunissent autant de petits monstres : un enfant huître, robot, melon, momie, un enfant toxique, une fille avec plein d’yeux, une autre faite d’ordures. L’enfant huître par exemple fait le malheur de ses parents qui le désiraient tellement. Ils finissent par le manger. Les textes sont présentés en bilingue. Si vous connaissez certains de ses films (Edward aux mains d’argent, Charlie et la chocolaterie.), vous êtes déjà familier de l’univers décalé de Tim Burton. Cette précieuse collection de petits contes aigresdoux (illustrée par l’auteur et proposée en version bilingue pour les plus calés en anglais) nous plonge sans prévenir dans un monde complètement déjanté. Mais attention : derrière les histoires surréalistes de l’enfant momie ou de l’enfant huître se cache souvent une piquante critique de nos travers d’êtres humains. A lire, relire et méditer »
9782264048738 – 10€20 – 128 pages

Edgar CANTERO – Le Monde caché d’Axton House – 10X18 – coll. Domaine policier –  trad. Paul Benita
Genre : Fantastique/jeu de piste gothique
« Âgé d’une vingtaine d’années, A. vient d’hériter d’Axton House, un mystérieux domaine niché dans les bois de Point Bless, en Virginie. A. ignorait avoir un parent éloigné nommé Ambrose Wells qui vivait aux États-Unis, et savait encore moins que le pauvre homme s’est récemment défenestré le jour de son 50e anniversaire, tout comme l’avait fait son père, au même âge, trente ans plus tôt.
Accompagné de Niamh, mystérieuse jeune femme qu’il présente comme sa garde du corps, A. va de surprise en surprise. Que penser alors de cette rumeur qui voudrait qu’à chaque solstice d’hiver, sous le pâle halo lunaire, un mystérieux rassemblement s’y produise ? »
« Composé de notes, de rapports, de lettres, de journaux et d’enregistrements divers, le roman d’Edgar Cantero invente le gothique du XXIe siècle : soit une enquête surnaturelle à nulle autre pareille – une atmosphère à la Carlos Ruiz Zafon, une Maison des feuilles parfaitement accessible – se refermant sur le lecteur tel un piège jusqu’au retournement final. »
9782264067340 – 8€80 – 504 pages

Parfaitement addictif, une narration décalée pas déroutante mais contribuant au puzzle de l’intrigue
sous perpétuels rebondissements  !

Michael CHABON – Le Club des Policiers Yiddish – Trad. Isabelle Delord Philippe
Genre : SF/Uchronie
« Drôle de temps pour être juif.  Drôle de temps pour être flic. »
 « Ça tombe mal pour Meyer Landsman ! À Sitka en Alaska, devenu la patrie glaciale et désolée des Juifs, il est l’inspecteur le plus décoré de la police yiddish. Chargé de faire régner la paix dans cette communauté encline aux mystères, l’homme a pourtant sombré dans l’alcool, ruinant son mariage au passage. Exilé à l’hôtel, il découvre un matin le corps d’un junkie assassiné dans le hall.
Mais pourquoi ces pressions pour abandonner l’enquête ? Landsman s’obstine : ce mort lui plaît et il refuse de laisser son assassinat impuni… Dans ce monde où religieux et criminels ont échangé leurs compétences, jamais la Terre promise ne lui aura paru plus lointaine… »
9782264050441 – 9€10 – 544 pages
Prix Nebula 2007 – Prix Hugo 2008 – Prix Locus 2008

Collectif – The Parisianer 2050
Genre : Beau Livre  
« Une cinquantaine d’artistes internationaux sont invités à imaginer l’avenir : selon eux, à quoi ressemblera le monde en 2050 ?
En 2050, habiterons-nous des villes tentaculaires, recouvrant toute la surface de la terre ? Ou des villes écosystèmes, vertes, en totale synergie avec leur environnement ? Nous ferons-nous livrer nos pizzas de synthèse par des drones sexy, ou devrons-nous nous entretuer pour quelques grains de blé vendus au marché noir… En 2050, habiterons-nous des villes tentaculaires, recouvrant toute la surface de la terre ? Ou des villes écosystèmes, vertes, en totale synergie avec leur environnement ? Nous ferons-nous livrer nos pizzas de synthèse par des drones sexy, ou devrons-nous nous entretuer pour quelques grains de blé vendus au marché noir à prix d’or ? Tomberons-nous raides dingues d’un programme informatique ? Le cercle familial verra t’il l’avènement d’une société eugéniste avec la procréation programmée, ? Ou au contraire les espèces se mélangeront-elles en néo humains : mi hommes, mi robots, mi animaux, fondant d’étranges familles hybrides ? A vous de le découvrir dans ce livre illustré et plein de surprises.  »
9782264071590 – 18€90 – format 190x238mm, cartonné – 152 pages illustrées, couleurs

Michael CUNNINGHAM – Ils vécurent heureux, eurent beaucoup d’enfants et puis – Trad. Anne Damour
Genre : Fantasy/ Merveilleux revisité avec de l’humour dedans
« On connaît la chanson : la Belle succombe au charme de la Bête, Hansel et Gretel échappent à la sorcière, le crapaud se change en prince sous le baiser de la princesse, et tous vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants. Et puis… les années passent. La Belle regrette-t-elle d’avoir épousé la Bête ? Que devient la sorcière, vieille et seule dans sa maison de pain d’épices ? Quelle est cette mélancolie qui tenaille la princesse ? Cette nostalgie d’un moment perdu qu’elle se rejoue encore et encore ; ce moment où, juste avant que ses lèvres ne se posent sur celles du crapaud, juste avant que la monstrueuse créature ne se transforme en prince charmant, tout était encore possible…
Au carrefour de la fable et de la nouvelle contemporaine, Michael Cunningham signe dix petits contes cruels revisités avec un soupçon de cynisme et une bonne dose d’humour. »
9782264070524 – 5€60 – 168 pages – chaque conte illustré par Yuko Shimizu (jouliiiii !)

Philipp K. Dick – Ubik – Trad. Alain Dorémieux
Genre : SF Phare / chef-d’oeuvre
« Entre la régression du temps et l’instabilité du monde des morts, Ubik est le piège final des réalités. Dans ce roman culte qui réunit tous les thèmes de la S.F., Philip K. Dick peint le portrait d’une humanité à l’agonie, dominée par la technologie. Pour Joe Chip, le héros spécialisé dans la traque des télépathes, la paranoïa et le doute sont les seules certitudes… »
« Ubik est un vertige contagieux. On lit Ubik, et on devient bizarre. Le réel se dissout, l’imaginaire se répand partout, le monde se fait cosa mentale, c’est éprouvant et c’est ineffaçable. […] Il serait pâlot de préciser que c’est un chef-d’œuvre. » Evelyne Piellier, Le Magazine littéraire
9782264028815 – 7€10 – 288 pages

Selden EDWARDS– L’incroyable histoire de Wheeler Burden – Trad. Hubert Tézenas
Genre : SF/Voyage dans le temps/Mystère/Aventure 
« Wheeler Burden vit à San Francisco en 1988. Il a donc peu de raisons de se réveiller un beau matin à Vienne en 1897. C’est pourtant ce qui lui arrive, de façon totalement inexplicable. Complètement démuni, il décide d’aller consulter un jeune thérapeute viennois, Sigmund Freud. Tandis que celui-ci réfléchit à son cas, Wheeler fait connaissance avec la ville où Mahler et Klimt révolutionnent leurs arts respectifs. Alors qu’il tombe amoureux d’une jeune Américaine de passage, il réalise ce qui est en jeu dans cette curieuse mésaventure : l’incroyable possibilité de changer le destin des siens et, peut-être plus encore, celui de l’humanité tout entière… »
« Avec ce premier roman, salué par une critique unanime, Selden Edwards mêle littérature et histoire, et nous entraîne dans un labyrinthe fascinant d’aventures et de mystères. Un grand voyage dans le temps dont on ne sort pas indemne. »
9782264066039 – 9€60 – 600 pages

Jasper FFORDE – La route de Haut-Safran – La tyrannie de l’arc-en-ciel 1 – Trad. Patrick Dusoulier
Genre : SF/Dystopie avec un certain humour dedans  
« À l’ère de la Chromocratie, tout est question d’ordre. Car les lois sont inflexibles et chacun doit tenir sa caste selon sa couleur de naissance. Mais l’harmonie semble compromise le jour où Edward, un Rouge à l’avenir flamboyant, se retrouve malgré lui mêlé à une suite d’incidents inexplicables… qui menacent bel et bien de saper le régime ! »
« Jasper Fforde explore les limites de l’imagination pour nous offrir un récit drôle, haletant et délicieusement subversif. »
9782264059468 – 9€60 – 648 pages
Prix Julia Verlanger  2012

On aurait pu aussi ajouter « post-apo » dans la rubrique « Genre », avec le « Truc-Qui-S’est-Passé », dont on ne sait pas grand-chose vu le nouvel obscurantisme amené par cet Ordre Nouveau Chromatique.
Le roman commence par la fin : « Tout a commencé quand mon père n’a pas voulu voir le Dernier Lapin, et s’est terminé quand je me suis trouvé englouti par une plante carnivore. » et nous raconte par le menu les aventures d’Edward le Rouge pour qu’il en arrive là.
C’est plein d’aventures plus ou moins dramatiques et/ou drolatiques, de suspens également, et avec une touche surannée qui m’a fait penser à certaines nouvelles de Marcel Aymé fleurtant vigoureusement avec la SFFF (un petit côté années 30 à 50 étant donné l’état de régression technologique, avec aussi un ton basculant
volontiers vers la dérision).
Mais, bon sang, et la suiiiiiiiiiiiiiiite ?!

Jasper FFORDE – L’Affaire Jane Eyre – Les aventures de Thursday Next 1 – Trad. Roxane Azimi
Genre : Transgenre : SF/Uchronie/Voyage dans le temps/Mondes parallèles/Polar/Fantastique/…
« Dans un monde où la littérature fait office de religion, la brigade des LittéraTec élucide plagiats, vols de manuscrits et controverses shakespeariennes. L’agent Thursday Next rêve, elle, d’enquêtes explosives, quand le cruel Achéron Hadès kidnappe Jane Eyre. Dans une folle course-poursuite spatio-temporelle, la jeune détective tentera l’impossible pour sauver l’héroïne de son roman fétiche.
Aux carrefours des genres et dopée par une imagination jubilatoire, L’Affaire Jane Eyre est une œuvre ébouriffée. »
9782264042071 – 9€60 – 416 pages

Sur la Grande île Britannique où le Pays de Galles a fait sécession, Thursday Next est une jeune flic affectée à la Brigade Littéraire, chargée d’enquêter sur les malversations commises dans le domaine littéraire, transgressions pouvant aller jusqu’à des intrusions de personnages de fiction dans la réalité
et de personnes réelles dans la fiction…
Ce roman est époustouflant, tenant du roman feuilleton tout plein de péripéties, pioche dans plein de registres des littératures de l’Imaginaire, fait appel à une bonne culture littéraire (mais si certaines références vous échappent comme à moi, n’ayez crainte, c’est sans importance) avec une héroïne qui,
loin d’être une super-woman va tout de même au taf et emporte notre adhésion.
Ajoutez à cela une bonne dose d’humour so british (ou so gallois…).

Ce premier tome peut se lire sans avoir besoin de se plonger dans ses suites (tout aussi goûteuses). Encore heureux (en ce moment), puisque ses éditeurs (Fleuve éditions et 10/18) ont laissé plusieurs tomes s’épuiser sans donner de dates pour d’éventuelles réimpressions.
Sobature et damnature, redonnez-nous les suites !

Maria GALINA – L’Organisation – 10/18 – Trad. du russe par Raphaëlle Pache
Genre : Fantastique Vs matérialisme soviétique avec de l’humour grave dedans
« 1979, une ville portuaire russe. Rosa, 17 ans et un brin naïve, obtient un emploi comme secrétaire au Centre d’assainissement du port, bureau SSE-2. Entre ses collègues revêches, voire inquiétantes, et un travail d’un ennui total, elle ne comprend pas très bien ce qu’elle fait là et encore moins la mission de son service. Peu importe. Rosa préfère s’évader dans les aventures d’Angélique, marquise des anges. Mais lorsque deux cadavres mutilés sont retrouvés, la jeune fille découvre la véritable activité du bureau : la lutte contre les parasites de nature non biologique, aussi appelés… démons. Tandis que la panique gronde, Rosa se retrouve plongée au cœur d’événements dramatiques qui surpassent de loin ceux de ses romans d’aventure favoris.
Dans la tradition de Boulgakov, Maria Galina nous offre un Ghostbusters soviétique aussi hilarant que déjanté. »
9782264071729 – 8€10 – 360 pages – paru le 01/02/2018 (1ère édition février 2017 chez Agullo)

Pasi Ilmari JÄÄSKELÄINEN – Lumikko – Trad. du finnois par Martin Carayol
Genre :  Fantastique/Légendes
« Au sein d’un petit village finlandais prospère une étrange société littéraire secrète composée de neuf écrivains réunis autour de la figure tutélaire de Laura Lumikko, auteur à succès d’une série de livres fantastiques pour la jeunesse. En pénétrant peu à peu dans l’intimité de cette société, Ella, une jeune professeur de finlandais aux ovaires déficients, découvre que l’essentiel de l’inspiration des membres semble provenir d’un mystérieux carnet. Pendant ce temps, Laura Lumikko disparaît, tandis qu’une étrange peste semble s’être abattue sur les livres de la bibliothèque, qui voient leur fin subtilement altérée… »
« Quand Twin Peaks rencontre les Frères Grimm » The Telegraph
9782264069931 – 8€40 – 408 pages

Howard Philips LOVECRAFT – Démons et merveilles – (pas de traducteur crédité. Je suppose qu’il s’agit de la traduction de Bernard Noël)
Genre : Fantastique
Introduction de Jacques Bergier en 1955 pour la parution aux éditions Deux Rives de ce recueil de 4 textes rédigés entre 1919 et 1933 et qui n’a pas d’équivalent en anglais.
Tous les 4 mettent en scène le personnage de Randolph Carter.
Le Témoignage de Randolph Carter/La Clef d’argent/À travers les portes de la clef d’argent/À la recherche de Kadath
« « Comparé à ces contes, Poe ressemble à de la musique de chambre », a écrit Daniel George. On sait maintenant que Lovecraft est le premier romancier moderne dans l’ordre du fantastique.
Les récits qui composent Démons et merveilles sont autant de voyages hallucinants et angoissés à travers cet Inconnu que les découvertes scientifiques modernes n’ont réussi qu’à multiplier. »
9782264035356 – 7€10 – 320 pages

À la recherche de Kadath a été publié seul chez J’ai Lu sous le titre La Quête onirique de Kadath l’inconnue. (On a aussi)

Petite anecdote : Le titre de l’ouvrage est emprunté à la chanson Démons et Merveilles, signée Jacques Prévert et Maurice Thiriet, que l’on entend dans le film Les Visiteurs du soir de Marcel Carné]. (source Wikipédia)

Bon, ben, c’est tout pour aujourd’hui joyeux zet joyeuses contribuables !
Mais… j’ai tout plein d’autres titres 10/18 à vous proposer.
Viendez donc demander !

…. La suite bientôt

A propos de Ktimartin

- Spécialiste du rayon Littératures de l'Imaginaire - Membre du jury du Prix Bob Morane - Ancien membre du jury du Prix Julia Verlanger - Ancien membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*