De la SFFF chez 10/18 – Et des kdôs ! (Suite)

Pardon pour les redites destinées à ceux d’entre vous qui n’auraient point eu connaissance du premier article sur le sujet :

Le Saviez-tu ?
La Transfiction c’est toute la littérature qui peut relever de l’Imaginaire par son décalage plus ou moins prononcé avec la réalité et l’histoire telle que nous la connaissons, mais qui « avance masquée », hors éditions et collections spécialisées, parce qu’à la frontière des littératures dites de l’Imaginaire et de la littérature générale..
Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet je vous conseille moultement
Bibliothèque de l’Entre-Mondes   de Francis Berthelot
chez Folio-SF

Et aujourd’hui, nous allons profiter d’opérations promotionnelles de l’éditeur 10-18  pour vous présenter quelques titres trouvant fort avantageusement leur place dans nos rayons.

D’abord, les petits plus :

 

En fait, un des deux cahiers (format cahier d’écolier, réglure en lignage simple) offert au choix avec l’achat de 2 titres des éditions 10/18.

 

 

 


Et là, un de ces 5 titres au choix, offert idem avec l’achat de 2 livres 10/18.
Qui sont les Gâââââtés ?!

Michael FARRIS SMITH – Une pluie sans fin – Trad. Michelle Charrier
Genre : SF/Post-apo 
« Après des années de catastrophes naturelles successives,  une frontière a été tracée entre le nord et le sud des États-Unis. Le sud, de la Louisiane à la Floride, est devenu un véritable no man’s land. La région a été évacuée et n’est plus qu’une zone de non-droit ravagée par les tempêtes incessantes. Cohen est l’un des rares qui a choisi de rester. C’est un homme hanté par le décès de sa femme et de leur enfant à naître. Son errance solitaire prend fin lorsqu’il trouve une colonie de survivants menée par un prêcheur fanatique qui retient prisonnier des femmes et des enfants. Cohen va les libérer et entamer avec eux un dangereux périple vers le nord.
Un roman post-apocalyptique sans concession dans la lignée de La route de McCarthy. »
9782264068095 – 8€40 – 432 pages – 10/2016 – Première édition chez Super 8 éditions en 2015

Haruki MURAKAMI – 1Q84 – Trad. du japonais par Hélène Morita
Genre : SF/Dystopie

  • 1Q84 – Livre 1
    « Entre l’an 1984 et le monde hypnotique de 1Q84, les ombres se reflètent et se confondent. Unies par un pacte secret, les existences de Tengo et d’Aomamé sont mystérieusement nouées au seuil de deux univers, de deux ères… Une odyssée initiatique qui embrasse fantastique, thriller et roman d’amour, composantl’œuvre la plus ambitieuse de Murakami. »« Magistral. (…) Un drôle de livre d’anticipation qui se déroule dans le passé, un roman d’amour mélancolique, un suspense accrocheur, un conte moderne envoûtant… »
    Adrien Gombeaud, Les Échos
    9782264057884 – 9€60 – 552 pages
  • 1Q84 – Livre 2
    « Le monde 1Q84 a été révélé. Miroir d’un univers à la dérive ou promesse d’un présent recomposé hors des ténèbres, il déploie ses brumes oniriques et ses deux lunes. Autour de lui, Tengo et Aomamé gravitent, voués à leur destin. Livre 2 du best-seller mondial, le chef-d’œuvre de Murakami découvre la vérité humaine à la frontière des mirages. « « Le lecteur est pris au piège. Chapitre après chapitre, […] il avance dans un récit qui tantôt s’éclaircit tantôt se complique au rythme des inventions de l’écrivain. La frontière entre le réel et le fantastique n’a jamais été aussi ténue chez cet auteur qui affectionne les glissements furtifs. »
    Françoise Dargent, Le Figaro
    9782264057891 – 9€60 – 504 pages
  • 1Q84 – Livre 3
    « Sous le double scintillement de 1Q84, le temps s’accélère et les vérités se confondent. La voix du détective Ushikawa s’invite, oscillant entre révélation et menace, sur la trace d’Aomamé et Tengo. D’un reflet à l’autre, dans la clairvoyance hypnotique de ce troisième volet, le passé s’apprête à livrer son chaos au seuil d’un nouveau rêve… »« Pour traverser les miroirs et aller gamberger dans le Grand Ailleurs, le mot de passe tient en quatre syllabes : Murakami. Ce Japonais volant n’a pas son pareil, en effet, pour distiller les nectars d’une œuvre délicieusement somnambulique, de bout en bout hypnotique. »
    André Clavel – L’Express
    9782264059260 – 9€60 – 624 pages

Haruki MURAKAMI – Les Attaques de la boulangerie – Illustrations de Kat MENSCHIK – Trad. Hélène Morita
Genre :  2 nouvelles transfictionnelles où rêve et réalité se mêlent
« Un homme et une femme dans un appartement de Tokyo. Ils ont faim. Pas une faim ordinaire. Une faim qui tenaille, qui prend aux tripes, qui obsède. Une faim comme le souvenir d’une faim antérieure. Une faim tellement forte, tellement impérieuse qu’elle va les pousser à commettre la plus absurde des attaques…  »
9782264061294 – 8€40 – 96 pages – 11/2013 – Première édition chez Belfond en 2012

Haruki MURAKAMI – Sommeil – Illustrations de Kat MENSCHIK – Trad. Corinne Atlan
Genre :  Nouvelle/Fantastique
« Envoûtante et onirique, une des nouvelles les plus énigmatiques de Haruki Murakami, superbement illustrée aux couleurs de nuit, par Kat Menschik. Dans un style pur et cristallin, une plongée obsédante dans les dix-sept nuits sans sommeil d’une femme, pour pénétrer tout le mystère et la magie de l’univers du maître. »
9782264068385 – 8€80 – 96 pages – 11/2015 – Première édition chez Belfond en 2010

Haruki MURAKAMI – L’Étrange Bibliothèque – Illustrations de Kat MENSCHIK – Trad.Hélène Morita
Genre : Nouvelles/SF/Fantastique – illustrées
« Japon, de nos jours.
Un jeune garçon se rend à la bibliothèque municipale. Jusqu’ici, rien que de très banal, le garçon est scrupuleux, il rend toujours ses livres à l’heure. Cette fois, pourtant, c’est d’abord l’employée qui l’envoie dans une salle qu’il ne connaissait pas. C’est un vieil homme, ensuite, qui le mène par les méandres d’un labyrinthe dans ce qui semble bien être une prison. C’est un homme-mouton qui l’y attend, qui aimerait bien l’aider mais qui redoute le pouvoir du gardien des livres. Enfin, c’est une frêle jeune fille muette qui va l’aider à se libérer de cette bien étrange bibliothèque… »
9782264069115 – 8€40 – 80 pages – 11/2016 – Première édition chez Belfond en 2015

Tom PERROTTA – Les disparus de Mapleton – Trad. Emmanuelle Ertel
Genre :   Post-apo « familiale » adaptée en série TV
« Un événement inexpliqué, le « Ravissement », a provoqué la disparition de millions de personnes à travers le monde. A Mapleton, bourgade du Midwest, c’est un bouleversement pour la famille Garvey, qui fait partie des survivants. Kevin devient le nouveau maire, sa femme Laurie, leurs enfants, Tom et Jill, se débattent pour redonner un sens à leur vie. Tandis que Laurie part rejoindre une secte de « pénitents », sa fille, autrefois lycéenne modèle, se livre à tous les excès. La chronique décapante et intimiste d’une famille américaine moyenne après un traumatisme qui les dépasse, adaptée en série télévisuelle avec génie par le créateur de Lost sous le titre The Leftovers. »
9782264060914 – 8€80 – 480 pages
« Tout simplement le meilleur épisode de La Quatrième Dimension que vous ayez jamais vu. » Stephen King

bande annonce The Leftovers –  saison 1

John SEARLES – Pitié pour leurs âmes – Trad. Philippe Loubat-Delranc
Genre :  Thriller paranormal
« La jeune fille de deux passeurs d’âme du Maryland, des exorcistes baignés dans la foi chrétienne, tente de résoudre l’assassinat de ses parents.
Tout commence par un appel téléphonique, une nuit neigeuse de février. Couchée dans son lit, la jeune Sylvie Mason entend ses parents au téléphone à l’autre bout du couloir. Ce n’est pas la première fois qu’on les appelle si tard car ils ont une occupation pour le moins inhabituelle :… Tout commence par un appel téléphonique, une nuit neigeuse de février. Couchée dans son lit, la jeune Sylvie Mason entend ses parents au téléphone à l’autre bout du couloir. Ce n’est pas la première fois qu’on les appelle si tard car ils ont une occupation pour le moins inhabituelle : ils prêtent main-forte aux « âmes tourmentées » pour les aider à retrouver la paix. Mais cette fois, Sylvie sent que cet appel n’est pas comme les autres, d’autant qu’on les convainc de se rendre à la vieille église à l’orée de la ville. Là, ses parents disparaissent, l’un après l’autre, par les portes rouges de l’édifice, laissant Sylvie seule dans la voiture. Bientôt, elle s’endort… réveillée un peu plus tard par des coups de feu. Au fil du roman, qui oscille entre les années ayant mené à cette nuit-là et les mois qui suivirent, la jeune Sylvie n’aura de cesse de chercher les réponses aux questions qui la harcèlent, jusqu’à découvrir les secrets qui hantent sa famille depuis des années. »
9782264067838 – 8€80 – 528 pages – 01/2017 – Première édition chez Lattès en 2015

Tibur VERMES – Il est de retour – Trad. Pierre Deshusses
Genre : Transfiction SF avec de l’humour dedans (uchronie satirique)
« Le livre qui a fait führer ! »

« Nous sommes à Berlin en 2011 et il est de retour. Qui ? Hitler.
Berlin, 2011. Soixante-six ans après sa disparition, Hitler se réveille dans un terrain vague de Berlin. Et il n’est pas content : comment, plus personne ne fait le salut nazi ? L’Allemagne ne rayonne plus sur l’Europe ? Depuis quand tous ces Turcs ont-ils pignon sur rue ? Et, surtout,… Berlin, 2011. Soixante-six ans après sa disparition, Hitler se réveille dans un terrain vague de Berlin. Et il n’est pas content : comment, plus personne ne fait le salut nazi ? L’Allemagne ne rayonne plus sur l’Europe ? Depuis quand tous ces Turcs ont-ils pignon sur rue ? Et, surtout, c’est une FEMME qui dirige le pays ? Il est temps d’agir. Le Führer est de retour et va remettre le pays dans le droit chemin. Et pour cela, il lui faut une tribune. Ça tombe bien, une équipe de télé, par l’odeur du bon client alléchée, est toute prête à lui en fournir une. La machine médiatique s’emballe, et bientôt le pays ne parle plus que de ça. Pensez-vous, cet homme ne dit pas que des âneries ! En voilà un au moins qui ne mâche pas ses mots. Et ça fait du bien, en ces temps de crise… Hitler est ravi, qui n’en demandait pas tant. Il le sent, le pays est prêt. Reste à porter l’estocade qui lui permettra d’achever enfin ce qu’il avait commencé… »
9782264066510 – 8€10 – 432 pages – 05/2015 – Première édition chez Belfond en 2014

Ben H. WINTERS – Dernier Meurtre avant la fin du monde – Trad. Valérie Le Plouhinec
Genre : Polar/Pré-apo : À quoi bon tenter de résoudre un meurtre quand tout le monde va mourir ?
« Concord, New Hamsphire. Hank Palace est ce qu’on appelle un flic obstiné. Confronté à une banale affaire de suicide, il refuse de s’en tenir à l’évidence et, certain qu’il a affaire à un meurtre, poursuit inlassablement son enquête. Hank sait pourtant qu’elle n’a pas grand intérêt puisque, dans six mois… Concord, New Hamsphire. Hank Palace est ce qu’on appelle un flic obstiné. Confronté à une banale affaire de suicide, il refuse de s’en tenir à l’évidence et, certain qu’il a affaire à un meurtre, poursuit inlassablement son enquête. Hank sait pourtant qu’elle n’a pas grand intérêt puisque, dans six mois il sera mort. Comme tous les habitants de Concord. Et comme tout le monde aux États-Unis et sur Terre. Dans six mois en effet, notre planète aura cessé d’exister, percutée de plein fouet par 2011GV1, un astéroïde de six kilomètres de long qui la réduira en cendres. Aussi chacun, désormais, se prépare-t-il au pire à sa façon. Dans cette ambiance pré-apocalyptique, où les marchés financiers se sont écroulés, où la plupart des employés ont abandonné leur travail, où des dizaines de personnes se livrent à tous les excès possibles alors que d’autres mettent fin à leurs jours, Hank, envers et contre tous, s’accroche. Il a un boulot à terminer. Et rien, même l’apocalypse, ne pourra l’empêcher de résoudre son affaire. »
9782264063847 – 7€80 – 336 pages – 02/2016 – Première édition chez Super 8 éditions en 2015

Ben H. WINTERS – J -77 – Dernier meurtre avant la fin du monde 2 – Trad. Valérie Le Plouhinec
Genre : Polar/Pré-apo 
« Hank Palace, l’un des derniers flics intègres dans un monde apocalyptique, est déterminé à enquêter sur la disparition du mari de sa nourrice, alors que la fin du monde se rapproche à grands pas.
La fin est de plus en plus proche. Dans 77 jours, l’astéroïde 2011GV1 va s’écraser sur Terre et mettra ainsi un terme à l’humanité. Dans ce climat chaotique, où chacun préfère profiter de ses derniers moments avant de mourir,  il reste un homme, un seul, bien résolu à faire son job… La fin est de plus en plus proche. Dans 77 jours, l’astéroïde 2011GV1 va s’écraser sur Terre et mettra ainsi un terme à l’humanité. Dans ce climat chaotique, où chacun préfère profiter de ses derniers moments avant de mourir,  il reste un homme, un seul, bien résolu à faire son job jusqu’au bout : Hank Palace, ancien flic de la police de Concord. Le mari de sa nourrice, Brett Cavatone, a mystérieusement disparu et il est bien décidé à le retrouver. Hank se lance alors dans une quête désespérée, et rien ne semble pouvoir l’arrêter. Mais son courage et sa droiture suffiront-ils ? Car rien n’est simple dans un pays livré à une anarchie sans nom, où l’électricité et les télécommunications ont rendu l’âme et où les pillages sont quotidiens. »
9782264069511 – 7€80 – 408 pages – 09/2016 – Première édition chez Super 8 éditions en 2016

Ben H. WINTERS – Impact – Dernier meurtre avant la fin du monde 3 – Trad. Valérie Le Plouhinec
Genre : Polar/Pré-apo
« This is the end. Tragique, superbe et sans concession, la conclusion magistrale d’une série apocalyptique unique en son genre.
Les derniers jours sont arrivés. Ancien agent des forces de police de Concord (New Hampshire), Hank Palace a trouvé refuge dans les bois de Nouvelle-Angleterre, où d’anciens collègues se sont rassemblés pour attendre la fin. Mais son esprit n’est pas encore en paix. Il lui reste une affaire à régler,… Les derniers jours sont arrivés. Ancien agent des forces de police de Concord (New Hampshire), Hank Palace a trouvé refuge dans les bois de Nouvelle-Angleterre, où d’anciens collègues se sont rassemblés pour attendre la fin. Mais son esprit n’est pas encore en paix. Il lui reste une affaire à régler, la plus importante peut-être : celle de la disparition de sa sœur Nico, qui semble liée aux activités d’un énigmatique culte pseudo-survivaliste qui entend encore sauver le monde, envers et contre tout. L’humanité entre maintenant dans ses derniers soubresauts. En route pour l’Ohio, où l’attend manifestement une révélation tragique, l’inoxydable Hank, accompagné du chien Houdini et de son ami Cortez, découvre à bicyclette ce qui reste de l’Amérique : un monde en ruine et déserté par la technologie, un territoire hostile peuplé de gangs fanatiques, d’immigrants illégaux, de groupuscules religieux… et d’une communauté amish qui pourrait bien l’amener à reconsidérer toute sa perception des choses. »
9782264069597 – 7€80 – 312 pages – 02/2017Première édition chez Super 8 éditions en 2016

Jack WOLF – Misericordia – Trad. Georges-Michel Sarotte
Genre : Roman gothique
« XVIIIe siècle. Étudiant surdoué, passionné d’anatomie, Tristan Hart gagne Londres où officie l’éminent Dr Hunter. Son ambition : soulager la souffrance. Mais dans le secret de son cabinet et des bordels alentour, une tout autre pulsion l’anime : le plaisir d’infliger la douleur. Seul Nathaniel le sait – l’ami, son double exubérant. Jusqu’à l’arrivée de la troublante Katherine…
Mêlant dans une écriture flamboyante philosophie, leçons d’anatomie et amours maudites, Jack Wolf signe un premier roman hors normes, baroque, érudit et trépidant. Époustouflant. »
9782264062390 – 9€10 – 624 pages – 11/2014 – Première édition chez Belfond en 2013

« Une pépite gothique qui croise l’univers de Frankenstein avec la puissance macabre de Tim Burton. » Julie Malaure, Le Point

David WONG – John meurt à la fin ! – Trad. Charles Bonnot
Genre : Transgenre barré : Fantastique/Horreur/SF/Mondes parallèles/Humour noir… (et même de l’amûûûûûr dedans !)
« John et Dave, sont deux losers fans de ciné travaillant plus ou moins dans un club vidéo. À un concert, John rencontre un type passablement déglingué, le « Jamaïcain », qui lui fait essayer une nouvelle drogue. Les effets sont radicaux. En plein « bad trip », John hallucine sévèrement. Peu rassuré, Dave le conduit à l’hôpital. À la suite de quoi la police leur fait subir un interrogatoire en règle. Il semblerait en effet que tous ceux qui ont pris ce soir-là la drogue du Jamaïcain soient morts ou se soient évaporés. Ensuite, autant vous prévenir : ça devient vraiment chelou. Un téléphone-hot-dog, une balle qui aurait dû tuer mais ne tue pas, une conférence apocalyptique sur le paranormal à Las Vegas, une télé qui vous regarde et tout un tas de rencontres que l’on aimerait qualifier autrement que de « non euclidiennes »…
« OK, vous voulez savoir ce que serait Le Livre sans nom si Hunter S. Thompson l’avait cauchemardé dans la baignoire d’une chambre d’hôtel ? À quoi ressemblerait un roman écrit par Quentin Tarantino et Robert Rodriguez si ces malheureux se servaient de l’humour comme un épileptique d’une mitraillette et se défonçaient à l’acide en pensant gober des smarties ? Vous avez envie de crever de rire en essayant de tourner les pages et de devenir un genre de zombie livrophage ? Bienvenue dans le monde de John : le mec qui risque fort de mourir à la fin. »
« Ce n’est pas parce que je suis paranoïaque qu’ils ne sont pas tous après moi. »
9782264063809 – 8€80 – 600 pages – 10/2015 – Première édition chez Super8 en 2014

Nan !…. mais… Brrrrr ! C’est flippant, vraiment-vraiment barré et drôôôôôôle !
T’as qu’à voir : mézigues & mon kamarade /keullègue Guillaume du Rayon Comics avons a-do-ré !
Livre culte d’abord publié sur le Web, il a été également adapté au ciné par Don Coscarelli.

« L’avènement du Grand N’importe Quoi Parfaitement Maîtrisé ! » dixit je ne sais plus quel journaliste anglo-saxon.
Mais… c’est… TOUT-À-FAIT çà !

                           

Bande annonce de « John Dies at the End »

 

 

 

A propos de Ktimartin

- Spécialiste du rayon Littératures de l'Imaginaire - Membre du jury du Prix Bob Morane - Ancien membre du jury du Prix Julia Verlanger - Ancien membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*