Prix Bob Morane 2015

prix bob Morane

Le Prix Bob Morane a été créé en 1999 par Marc Bailly pour rendre hommage à un des personnages les plus connus de l’Imaginaire populaire. Créé en 1953 par Henri Vernes, Bob Morane est d’abord un héros de roman, puis il se décline en bandes dessinées, en série télévisée, en dessins animés et même en jeu vidéo ! Son terrain de chasse ? Sans limite : science-fiction, fantastique, fantasy, espionnage, thriller. Ce qui permet au jury, dont M’ame Martin à l’honneur de faire partie, de récompenser des oeuvres dans chacun de ces domaines en totale liberté.

Et voici les zheureux lauréats qu’on félicite moultement :

Romans francophones

Morgane CAUSSARIEU pour  Je suis ton ombre, Mnémos

 je suis ton ombre couv
« Le Temple, petit village du Sud-Ouest, ses plages, ses blockhaus, son unique bistro, son école où la violence est le seul remède à l’ennui. Poil de Carotte y vit seul avec son père handicapé. Gamin perturbé aux penchants sadiques et souffre-douleur de ses camarades de classe, sa vie bascule lorsqu’il se rend dans une ferme calcinée en lisière de forêt. Des fantômes y rôdent, paraît-il.
Mais en lieu et place de revenants, il découvre un étrange journal rédigé par des jumeaux, il y a trois cents ans. Leur vie sauvage et heureuse à La Nouvelle-Orléans tourne au cauchemar lorsqu’un marquis décadent les prend à son service.
Plus Poil de Carotte avance dans sa lecture, plus des événements étranges surviennent : un chat noir qui parle, une voix qui lui chuchote la nuit à l’oreille, un enfant au teint trop pâle et aux lèvres trop rouges… Et s’il avait réveillé des forces aussi malsaines qu’attirantes ?
Remarquée par la critique dès son premier roman vampirique, Dans les veines, Morgane Caussarieu s’attache pour ce second à explorer, dans une langue tantôt heurtée, tantôt déliée, la noirceur des âmes humaines. De la tristesse des campagnes landaises dont elle est originaire à la moiteur des bayous, l’auteur met en miroir l’horreur des enfances perverties à travers un conte fantastique, qui oscille entre naïveté et cruauté. Une plongée oppressante qui vous tiendra éveillé jusqu’à l’aube. »

(Et retrouvez notre Morgane sur le
Millefeuille pour les 20 ans de Bédéciné)

Romans traduits

Ramez NAAM pour Nexus, Presses de la cité (traduit par Jean-Daniel Brèque)

nexus
« Le roman qui ose regarder le futur droit dans les yeux. » Alastair Reynolds
2040. Le monde est plus que jamais en proie aux dérives technologiques. Les agences gouvernementales sont déterminées à éradiquer toutes les recherches scientifiques pouvant constituer un danger pour l’humanité. Parmi ces menaces : NEXUS, une nano-drogue qui permet à ses consommateurs de connecter leurs cerveaux.
Kade, un jeune et brillant biologiste, considère cette drogue comme un immense progrès pour la société, offrant des possibilités de communication illimitées. À l’aide d’une poignée d’amis, et malgré l’illégalité d’une telle entreprise, il parvient à l’améliorer. Mais ses recherches attisent bientôt les convoitises…
Des couloirs universitaires aux coulisses du pouvoir ; du siège d’une agence d’élite de Washington à un laboratoire secret de Shanghai ; des fêtes clandestines de San Francisco aux marchés illicites de biotechnologie de Bangkok, en passant par un monastère bouddhiste, Nexus met en scène avec brio notre univers au bord de l’implosion. »

Nouvelles

Sylvie LAINÉ pour L’Opéra de Shaya, ActuSF

opera de shaya
« So-Ann, née dans un vaisseau spatial, a du mal à s’habituer aux coutumes étranges et contraignantes des mondes où se sont établis les humains. Alors quand elle entend parler de Shaya, cette planète où la faune et la flore sont en totale empathie avec ses visiteurs, elle n’hésite pas une seule seconde. Mais en vérité, qui s’adapte à qui ? Quels mystères se cachent dans ce monde qui semble idéal ?
L’Opéra de Shaya est un space opera envoûtant et magique, accompagné de trois autres nouvelles tout aussi fortes et sensibles.
Sylvie Lainé est sans aucun doute l’une des plus belles plumes de l’imaginaire en France. Récompensée à maintes reprises, traduite en plusieurs langues, elle tisse depuis trente ans des histoires qui ne cessent de nous interroger sur notre humanité et notre rapport à l’autre. »

(Et retrouvez notre Sylvie sur le
Millefeuille pour les 20 ans de Bédéciné)

Coup de coeur

La Volte pour leur 10 ans et leur Clameurs – Portraits voltés, recueil d’entretiens mitonné par Richard Comballot

portraits voltés
« Sept auteurs français de l’imaginaire se révèlent sous le feu des questions, évoquant notamment leur relation à l’écriture, à la science-fiction, à la politique, aux arts…
Des entretiens exceptionnels, libres et sans faux-fuyants, qui apportent un éclairage inédit sur la vie et les œuvres de ces écrivains majeurs.
Des témoignages uniques pour les amoureux de la littérature ou pour tous ceux qui veulent tout savoir de leur auteur favori.
Une plongée au cœur de La Volte. »

A propos de Ktimartin

- Spécialiste du rayon Littératures de l'Imaginaire - Membre du jury du Prix Bob Morane - Ancien membre du jury du Prix Julia Verlanger - Ancien membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*