Nouveaux arrivages au Rayon SF & Cie Février 2015 I

Bon, les poussinets/poussinettes, c’est pas parce qu’il neige que les éditeurs n’éditent pas, que les livreurs ne livrent pas et que vos libraires chéris ne restent pas fidèles au poste pour que vous puissiez faire votre petit marché de belles lectures SFFF.

volcryn
George R.R. MARTIN
– Le Volcryn – Actusf – coll. Hélios – trad. Odile Sabathé-Ricklin, révisée par Ayerdhal
Genre : SF/Huis-clos spatial
9782917689806 – 7€
Prix Analog 1980 – Prix Locus 1981
« J’ai senti cette chose dès mon arrivée à bord. Et cela empire. Cela me poursuit dans mes rêves. Il y a quelque chose de dangereux et d’étranger, Karoly, d’étranger !
Depuis des temps immémoriaux, les volcryns traversent la galaxie. Personne ne sait d’où ils viennent, où ils se rendent… ni même ce qu’ils sont vraiment.
Karoly d’Branin est bien décidé à être celui qui percera ce mystère. Entouré de scientifiques de talent, il embarque sur l’Armageddon. Mais bien vite les tensions s’accumulent. Quelle est cette menace sourde qui effraie tant leur télépathe ? Et pourquoi le commandant du vaisseau refuse d’apparaître autrement que par hologramme ?
Karoly est certain d’une chose : ses volcryns sont tout proches. Pas question de faire demi-tour. Quel qu’en soit le prix. »

dans des etoiles

Spider & Jeanne ROBINSON – La Danse des étoiles – Actusf – coll. Perles d’épice – trad. Mélissa Manchette
Genre : SF
9782917689813 – 18€
« Parce qu’elle était trop grande et parce qu’elle avait trop de formes, Shara Drummond, malgré son talent, ne correspondait pas aux standards de la danse moderne, lui interdisant de faire carrière… sur Terre.
Mais dans l’espace, libérée de la gravité, tout est de nouveau possible, quitte à réinventer sa discipline et devenir la première à danser en chute libre.
Et quand les extraterrestres sont apparus dans le Système solaire, c’est elle qui nous a sauvés.
Moi, Charles Armstead, son opérateur vidéo, son ami, j’étais là quand elle effectua sa Danse des étoiles. J’ai tout enregistré.
Spider Robinson est un auteur américain. Écrite à quatre mains avec sa femme, Jeanne – danseuse et chorégraphe – La Danse des étoiles est une oeuvre bouleversante et humaniste. »

Prix Nebula 1977- Prix Hugo 1978 – Prix Locus 1978

la-fabrique-d-absolu-555560-250-400
Carel CAPEK – La Fabrique d’absolu – De la Baconnière – coll. Ibolya Virag – trad. Jean & Irina Danès
Genre : SF/Dystopie technologico-mystique
9782940431243  – 10€
« Karel Capek, qui est, sans aucun doute, l’écrivain tchécoslovaque le plus célèbre à l’étranger — ses livres ont été traduits dans toutes les langues importantes de l’Europe — a un talent très séduisant et très divers. Ses œuvres appartiennent à tous les genres : nouvelle, conte philosophique, chronique, reportage, roman, théâtre, mais elles sont toutes d’une telle originalité qu’il est impossible de classer Capek dans l’une quelconque des habituelles catégories ou écoles d’écrivains. En réalité, Capek est un écrivain très européen, très humain, même lorsque les sujets qu’il affectionne sont empreints de mystère ou relèvent de la fantaisie scientifique et de l’anticipation.
La Fabrique d’Absolu est le premier roman de Capek traduit en français ; c’est une œuvre caractéristique où se mêlent la plus extraordinaire fantaisie et la réalité quotidienne, l’humour et le rêve, une ironie un peu amère et une tendresse affectueuse pour l’homme, ses petits défauts et ses menues misères. Capek imagine, dans La Fabrique d’Absolu, qu’un ingénieur invente un appareil qui désintègre parfaitement la Matière, la consume entièrement et fournit ainsi une force motrice inépuisable et à très bon marché. Mais, en désintégrant la Matière, cette machine libère l’Absolu, c’est-à-dire Dieu, qui est en quelque sorte enfermé dans la Matière. Et l’auteur s’amuse à décrire les catastrophiques conséquences, dans le domaine économique, de cette apparition d’un carburant inépuisable et gratuit, et, dans le domaine moral et humain, de cette introduction à dose massive de Dieu dans le monde : surabondance des produits manufacturés, krach financier, disette, accès de « religiosité », crises de mysticisme, révoltes, puis « La plus grande des Guerres », dont certains aspects, imaginés pourtant il y a plus de vingt ans par Capek, rappelent étrangement le conflit qui se termine au moment où parait la traduction française de roman d’humour et d’anticipation du grand écrivain tchécoslovaque mort l’année où cette guerre commençait par le rapt de sa patrie. »

walton-farthing
Jo WALTON
– Le Cercle de Farthing – Le Subtil changement 1 – Denoël – coll. Lunes d’encre – trad. Luc Carissimo
Genre : Transgenre/Polar uchronique
9782207113868 – 21€50
« Huit ans après que «la paix dans l’honneur» a été signée entre l’Angleterre et l’Allemagne, les membres du groupe de Farthing, à l’origine de l’éviction de Churchill et du traité qui a suivi, fin 1941, se réunissent au domaine Eversley pour le week-end. Bien qu’elle se soit mariée avec un Juif, ce qui lui vaut d’habitude d’être tenue à l’écart, Lucy Kahn, née Eversley, fait partie des invités. Les festivités sont vite interrompues par le meurtre de Sir James Thirkie, le principal artisan de la paix avec Adolf Hitler. Sur son cadavre a été laissée en évidence l’étoile jaune de David Kahn. Un meurtre a eu lieu à Farthing et un coupable tout désigné se trouvait sur les lieux du crime. Convaincue de l’innocence de son mari, Lucy trouvera dans le policier chargé de l’enquête, Peter Antony Carmichael, un allié. Mais pourront-ils ensemble infléchir la trajectoire d’un Empire britannique près de verser dans la folie et la haine?
Subtil mélange de roman policier classique  et d’uchronie, Le Cercle de Farthing est le roman qui a révélé Jo Walton au grand public, bien avant le succès mérité de Morwenna. »

préludes
Orson Scott CARD – Ender : Préludes – J’ai Lu – coll. Nouveaux Millénaires – trad. Pierre-Alexandre Sicart
Genre : SF/Space-op/Recueil de cinq nouvelles
9782290102794 – 13€

nosfera2
Joe HILL
– Nosfera2 – J’ai Lu – coll. Nouveaux policiers – trad. Antoine Chainas
Genre : Thriller fantastique
9782290078754 – 8€
« Horreur et fantastique sont des mots presque trop simples tant l’univers de Joe Hill nous plonge dans un maelström de sensations envoûtantes. « L’innocence » de ses personnages confrontée à des situations profondément dérangeantes crée un climat qui vous hante longtemps après la lecture.
Il suffit que Victoria monte sur son vélo et passe sur le vieux pont derrière chez elle pour ressortir là où elle le souhaite. Elle sait que personne ne la croira. Elle-même n’est pas vraiment sûre de comprendre ce qui lui arrive.
Charles possède lui aussi un don particulier. Il aime emmener des enfants dans sa Rolls-Royce de 1938. Un véhicule immatriculé NOSFERA2. Grâce à cette voiture, Charles et ses innocentes victimes échappent à la réalité et parcourent les routes cachées qui mènent à un étonnant parc d’attractions appelé Christmasland, où l’on fête Noël tous les jours; la tristesse hors la loi mais à quel prix…
Victoria et Charles vont finir par se confronter. Les mondes dans lesquels ils s’affrontent sont peuplés d’images qui semblent sortir de nos plus terribles cauchemars. »

plein-gaz-stephenking-joehill-jailu-2015
Joe HILL/Stephen KING
– Plein gaz – J’ai Lu – coll. Nouveaux Policiers – trad. Antoine Chainas
Genre : Thriller Fantastique
9782290080863 – 3€
« Sur une route désolée du Nevada, un gang de motards est pris en chasse par un camion fou, apparemment bien décidé à les éliminer un à un. Il n’existe qu’une seule issue pour sauver sa peau : ne jamais ralentir…
Inspiré par le désormais classique Duel, de Richard Matheson, adapté au cinéma par Steven Spielberg dans son premier film, Plein Gaz marque la première collaboration entre Stephen King et Joe Hill. »

 hobb
Robin HOBB – *Les Secrets de Castelcerf – L’Assassin royal, deuxième époque 1 – J’ai Lu – coll. – trad. Arnaud Mounsier-Lompré
Genre : Fantasy
9782290102787 – 16€90

extramuros_nicholson_hd
Philippe NICHOLSON
– Extramuros – Kero
Genre :Thriller dystopique économique
« Quand les entreprises auront pris le pouvoir, de quel côté du mur serez-vous ?
Dans un monde confronté à de fortes chaleurs et à une pénurie d’électricité, des zones d’affaires se sont multipliées. Elles assurent le confort et la sécurité des employés de grandes sociétés, séparés par de hauts murs électrifiés du commun des mortels aux conditions de vie de plus en plus difficiles. Les zones d’affaires, s’accaparant énergie et richesse, sont vite devenues plus puissantes que les pays qui les accueillent. L’Espagne vient de leur céder une de ses régions pour y édifier le premier état-entreprise, Evergreen. Mais dans le monde, la révolte gronde et la résistance s’organise. Le jeune Max souhaite en faire partie. Il va être entraîné malgré lui dans un engrenage qui risque non seulement de bouleverser sa vie, mais de changer la face du monde.
Devant la menace d’un monde gouverné par les entreprises, chacun va devoir se positionner et se confronter à sa propre vision de la résistance. Philippe Nicholson signe le polar politique du XXIe siècle. »

 rainbow warriors
AYERDHAL – Rainbow warriors – Livre de Poche – coll.
Genre : SF/Politique fiction utopiste
9782253177876 – 7€90

Prix Rosny Aîné 2014 – Prix Bob Morane 2014

C’est le récit d’un coup d’état dans une dictature africaine particulièrement barbare et véreuse, fomenté par un mouvement libertaire, clandestin, mais soutenu par de richissimes atypiques. La répression des homosexuels étant particulièrement abusive et atroce en Mambesi ce groupe décide de faire un « exemple » en déboulonnant les tenants du pouvoir par une armée de 10 000 volontaires LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels), menée par un ex-secrétaire général de l’ONU spécialement attaché aux droits de l’homme et encadrée par une centaine de militaires pros (dont une partie LGBT) et un général américain à la retraite qui vaut son pesant de cacahuètes.
Voilà une géopolitique-fiction qui, pour improbable sur son point de départ, finit par prendre une forte crédibilité tant Ayerdhal sait ficeler de façon très réaliste les rapports complexes entre politique, militaire, stratégie et humain. Parce que l’humain, comme toujours chez l’auteur, est prépondérant dans son individualité comme dans son rapport à l’autre. Perso, j’ai toujours trouvé qu’Ayerdhal faisait toujours la part belle à ses protagonistes féminins, alors là, avec des personnages féminins « au carré », c’est Byzance ! Mais que nos « Y » et nos « Y au carré » ne pleurent pas, l’auteur nous brosse une belle galerie de personnages de toute tendance particulièrement attachants.
Et c’est pas de la bluette avec la fleur au fusil. Les guerres propres et les dégâts collatéraux zéro ça n’existe pas.
C’est de la Grande Aventure Humaine. C’est du Grand Ayerdhal !

PS : lisez aussi cet autre beau roman de politique fiction sur le terrorisme humanitaire du même Monsieur :  Demain, une oasis  – Au Diable Vauvert – 2006 – 18€ (Première publication au Fleuve Noir qui avait obtenu le Grand Prix de l’Imaginaire en 1993)

enfants eternite
Juan Miguel AGUILERA
– Les Enfants de l’étenité – Mnémos – coll. Hélios – trad.
Genre : SF/Space-opera
9782354082932 – 11€90
« Jonas, archéobiologiste, est engagé par l’armée de la Utsarpini, force menée par des fanatiques religieux, pour enquêter sur la destruction mystérieuse d’un Rickshaw, une navette de transport reliant les divers points de l’amas globulaire d’Akasa-Puspa. L’Empire, deuxième force importante, a déjà une équipe sur place. Mais la tension monte entre militaires chacun soupçonnant l’autre de l’attaque du Rickshaw. Pendant ce temps, Jonas et les autres scientifiques de l’équipe découvrent une mystérieuse sphère, 1247 millions de fois supérieure à n’importe quelle planète. Que se cache-t-il derrière cette sphère ?
Entre science et aventure, un space opera captivant. »

bohème
Mathieu GABORIT – Bohème, Intégrale –  Mnémos – coll. Intégrales
Genre : Fantasy
9782354082901- 23€
Les rives d’Antipolie  –  Révolutsya

Un roman tout de bruit et de fureur… Mathieu Gaborit a inventé tout simplement le steampunk à la française : racé, baroque et séduisant…Jacques Baudou, Le Monde des Livres


« Après la révolution industrielle, l’Europe a été submergée par une substance étrange et dangereuse, l’écryme. Reliées par le fragile réseau des traverses d’acier, seules quelques cités gouvernées par l’aristocratie capitaliste émergent dans cette mer corrosive. Mais sous le joug de la propagande, la révolte gronde… Quand un dirigeable porteur d’une précieuse cargaison clandestine s’échoue dans l’écryme, c’est Louise Kechelev, avocate-duelliste et fille de révolutionnaires praguois, qui est chargée de récupérer la cargaison… Pour elle, c’est le début d’un voyage sans retour aux confins des traverses, où se murmure le nom d’une cité perdue : Bohème.
Avec ce dyptique paru il y a quelques années, Mathieu Gaborit après son cycle majeur des Crépusculaires, fonde le genre steampunk français en y mettant tout son talent d’imagination et son style brillant.

 viriconium

M. John HARRISON – Viriconium – Intégrale – Mnémos – coll. Intégrales – trad. Jean-Pierre Pugi
Genre : Fantasy
9782354082925 – 27€
La Cité pastel –
Le Signe des Locustes – Les dieux incertains – Préface de Neil Gaiman
« 
Viriconium, la Cité pastel, dernière survivante d’une civilisation mourante, n’est plus que ruines. La guerre larvée entre le Nord et le Sud a éclaté, livrant tout au feu et au sang. Et pourtant, les pacifiques tribus du sud sont prêtes à tout reconstruire une nouvelle fois. Mais les barbares nordiques, conduits par la Reine Noire, n’ont qu’une idée en tête : piller, tuer et détruire l’antique Cité pastel…
Pour tegeus-Cromis, à la fois savant et soldat, le combat va s’étendre bien au-delà du terrible destin qui s’abat sur sa ville. Il va devoir affronter un ennemi plus implacable que le pire des mortels, un adversaire inhumain dont la seule existence signifie la mort de tout espoir pour la Cité pastel…
M. John Harrison est né en 1945 en Angleterre. Il fait ses débuts à la fin des années soixante dans le célèbre magazine New Worldset et devient rapidement l’un des écrivains anglais les plus importants de sa génération. Son œuvre la plus célèbre est le cycle de Viriconium, un récit de Fantasy baroque dans la lignée de son illustre compatriote Michaël Moorcock. »
ILS ONT DIT DE LUI :

« Un maître zen de l’écriture. »  Iain Banks

« Que M. John Harrison ne soit pas un lauréat du prix Nobel prouve la faillite de l’establishment littéraire. Modeste, indéfectible et désespérément entrainant, il est l’un de nos grands écrivains vivants. Et oui, il écrit de la SF, de la fantasy mais avec un style, une dimension et si brillamment qu’il éclipse non seulement la production dans les genres, mais presque toute de la fiction contemporaine. »  China Miéville

« Dans la meilleure tradition des écrits les plus ambitieux, Viriconium est à la fois universel et particulier. C’est la cité ultime, la véritable essence de ce que nous comprenons comme l’accumulation de bâtiments, de voies, de monuments, d’institutions, d’habitants, d’existences et de destins à accomplir. »  Iain Banks

« Viriconium est un kaléidoscope scintillant de toutes les cités. » Observer

« Magnifiquement écrit et mystérieusement obsédant. » Time Out

« La fantasy de M. John Harrison est fondée sur son sens du réel… Elle est semblable à la vie elle-même. Elle est composée avec cette sorte de style qui, comme lorsque vous faites résonner un verre en cristal d’une pichenette, ne sonne jamais faux. »  Guardian

« [Harrison] écrit d’une main rigoureuse et souple à la fois. Son style est toujours élégant, mais jamais vain… Infailliblement, il dévoile le dessous des choses. » Times Literary Supplement

« un écrivain subtil et réellement imaginatif. » Literary Review

« Une imagination agréablement acide… extraordinaire, vivant et entrainant. » Sunday Times

« Le cycle Viriconium de M. John Harrison est brillant, magnifique et une lecture absolument indispensable. La puissance de sa vision et de son imaginaire seuls est inégalée. C’est une oeuvre véritablement unique et qui vous obsédera dans le bon sens du mot pendant des années. »  Jonathan Carroll

sovok
Cédric FERRAND
– Sovok – Les Moutons électriques – coll. Bibliothèque voltaïque
Genre : SF/Polar Uchronique
9782361831943 – 19€90
« Moscou, dans un futur en retard sur le nôtre. Manya et Vinkenti sont deux urgentistes de nuit qui circulent à bord de leur ambulance volante de classe Jigouli. La Russie a subi un brusque infarctus politique, entraînant le pays tout entier dans une lente agonie économique et une mort clinique quasi certaine. Le duo d’ambulanciers est donc le témoin privilégié de la dégradation des conditions de vie des Russes. Surtout que leurs propres emplois sont menacés par une compagnie européenne qui s’implante à Moscou sans vergogne.
Et puis un soir, on leur attribue un stagiaire, Méhoudar, qui n’est même pas vraiment russe, selon leurs standards. Ils vont quand même devoir lui apprendre les ficelles du métier.
Après la cité médiévale déliquescente de Wastburg, Cédric Ferrand revient avec une surprenante fiction qui allie la force de l’uchronie et le choc du rétro-futurisme avec le suspense du roman noir, pour une intrigue au rythme crescendo. »

frater
Rhiannon FRATER – Les premiers jours – Tandis que le monde meurt 1 – Panini – coll. Eclipse – trad. Thierry Arson
Genre : SF/Post-ap avec du zombie dedans
9782809441376 – 14€
« Katie et Jenni sont deux femmes que tout oppose. La première est une avocate hyperactive, la seconde une mère au foyer aimante. Lorsque lapocalypse décime la population américaine, elles unissent leurs forces et abandonnent derrière elles leurs anciennes vies. Liées par de terribles événements, les deux femmes découvrent en elles des ressources insoupçonnées qui les aident à survivre. À la recherche dun refuge, elles trouvent un camp de fortune où elles s’adapteront au nouveau monde Un monde où la mort est partout. »

loki
Joanne M. HARRIS
– L’Evangile de Loki, la Saga du dieu trompeur – Panini – coll. – trad. Laurent Philibert-Caillat
Genre : Fantasy mythologique
9782809446678 – 23€
« L’ascension et la chute des dieux nordiques du point de vue du plus grand des tricheurs et des menteurs, Loki : sa naissance au royaume des Géants, sa place en Asgard, ses nombreux exploits au nom d’Odin, sa chute et sa trahison. Loki, c’est moi. Loki, le porteur de lumière, bel homme, modeste et insaisissable, héros incompris de ce tissu de mensonges. Lisez cela avec prudence, tout y est au moins aussi vrai que la version officielle, et, j’ose le dire, bien plus divertissant. Jusque-là, l’histoire, telle qu’on la connaît, m’a réservé un rôle assez peu flatteur. Mais désormais, c’est à mon tour d’entrer en scène. À moi de raconter ! »

aeternia
Gabriel KATZ – La Marche du prophète – Aeternia 1 – Scrinéo
Genre : Fantasy jeunes adultes
9782367402079 – 20€
« Leth Marek, champion d’arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu’il connaît à peine. C’est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu’il choisit de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu’il croise la route d’un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l’ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos.
À Kyrenia, où l’on adore la Grande Déesse et les puissants du Temple s’entredévorent, une guerre ouverte éclate entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang…
Le plus violent des combats est celui que l’on mène contre ses propres croyances. »

A propos de Ktimartin

- Spécialiste du rayon Littératures de l'Imaginaire - Membre du jury du Prix Bob Morane - Ancien membre du jury du Prix Julia Verlanger - Ancien membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*